Nestlé rationalise sa recherche culinaire

L'Allemagne est le plus important marché pour les produits culinaires déshydratés de Nestlé. Keystone

Le groupe agroalimentaire suisse concentre toute sa recherche culinaire en Allemagne. Quelque 200 employés sont concernés par cette opération.

Ce contenu a été publié le 09 juillet 2002 - 12:20

Le nouveau centre Nestlé ouvrira ses portes l'an prochain à Singen dans le sud de l'Allemagne. Il réunira sur le même site la recherche effectuée actuellement dans le canton de Zurich et celle pratiquée en Bavière.

«Le centre de Singen occupera 120 personnes», a précisé Marcel Rubin, porte-parole du géant de l'alimentaire.

Solutions recherchées

Quant aux 150 personnes travaillant actuellement à Kemptthal (ZH) et la cinquantaine employée de Weiding, en Bavière, «elles pourraient être affectées à d'autres secteurs d'activités», précise encore le groupe helvétique. Des entretiens avec le personnel concerné sont prévus la semaine prochaine.

Avec l'ouverture du centre à Singen, Nestlé opère son retrait définitif de Kemptthal où il fabriquait les produits Maggi destinés au marché suisse.

En janvier dernier, parallèlement à la vente de Food Ingredients Specialties, sa division arômes, la multinationale vaudoise avait déjà annoncé la prochaine délocalisation de la fabrication de Maggi sur d'autres sites européens.

Rationalisation

Le site allemand de Singen présente l'avantage d'abriter une usine où Nestlé fabrique déjà des produits Maggi destinés au marché international.

«Il est important de disposer de centres de développement à proximité immédiate des usines, précise Marcel Rubin. Cela permet de faire des essais de production et des premières fabrications à grande échelle.»

Par ailleurs, l'Allemagne est le plus important marché pour les produits culinaires déshydratés du groupe helvétique. Elle est en outre un exportateur clé vers les autres marchés européens.

A noter encore que Givaudan se porte acquéreur des bâtiments actuellement utilisés par Nestlé à Kemptthal. «Le prix de la transaction ne sera pas divulgué», a précisé Peter Wullschleger, porte-parole du groupe genevois. Givaudan possèdera ainsi la totalité du site zurichois.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article