Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pierre Bonhôte succède à Jean Studer au Sénat

Pierre Bonhôte sera l'un des deux représentants neuchâtelois à la Chambre haute.

(Keystone)

Cas unique en Suisse, Neuchâtel continuera d'être représenté par deux socialistes au Conseil des Etats (Chambre haute).

Le candidat du PS, Pierre Bonhôte, a remporté l'élection complémentaire organisée dimanche dans le canton afin d'assurer la succession de Jean Studer.

Avec 24.996 voix (52,7 %), Pierre Bonhôte a remporté le second tour de l'élection devant le candidat de l'Union libérale-radicale (ULR), Philippe Bauer, qui a récolté 20.747 suffrages (43,8 %). Un troisième candidat indépendant, Lukas Jäggi, a recueilli 1675 voix (3,5 %).

La participation au scrutin s'est élevée à 38,04 %.

Pierre Bonhôte reprend le siège au Conseil des Etats laissé vacant par Jean Studer, à la suite de l'élection de celui-ci au gouvernement cantonal. Le nouvel élu siègera à Berne en compagnie de sa camarade de parti Gisèle Ory.

Agé de 40 ans, Pierre Bonhôte, diplômé en chimie de l'EPFL, travaille pour un bureau spécialisé dans les études environnementales. Il a également été membre du Conseil communal (exécutif) de Neuchâtel de 2000 à 2004.

Unité à gauche

La victoire du candidat socialiste confirme la double représentation de la gauche neuchâteloise à la Chambre haute du parlement fédéral, un cas unique en Suisse. «La netteté du résultat fait la démonstration de l'unité de la gauche dans le canton de Neuchâtel», a déclaré le nouvel élu.

Pierre Bonhôte a rencontré la presse au Château de Neuchâtel après la publication des résultats de l'élection. Il a précisé qu'il ne souhaitait pas céder son siège de député au Grand Conseil. Selon lui, un conseiller aux Etats se doit d'être au fait des préoccupations de son canton.

L'ampleur du résultat en faveur de Pierre Bonhôte montre l'importante réserve de voix de la gauche à Neuchâtel, a déclaré de son côté Jean Studer.

Camouflet à droite

Pour la droite, le résultat de l'élection souligne que la perte d'un siège radical en 2003 n'était pas qu'un accident de parcours.

Grand perdant de l'élection, le député libéral Philippe Bauer, candidat unique de la droite, se présentait sous la bannière de l'Union libérale-radicale (ULR). Le 30 octobre, il avait remporté le premier tour avec 40,4 % des voix.

Pierre Bonhôte a bénéficié quant à lui d'un excellent report des suffrages attribués au premier tour à Denis de la Reussille. Candidat du Parti ouvrier populaire (POP, communiste), ce dernier avait obtenu 25,1 % des voix le 30 octobre, avant d'annoncer son retrait de la course. La victoire de Pierre Bonhôte était dès lors attendue.

swissinfo et les agences

Faits

Election complémentaire neuchâteloise au Conseil des Etats (Chambre haute), les résultats:
Pierre Bonhôte (parti socialiste): 52,7% (24.996 voix)
Philippe Bauer (Union Libérale Radicale): 43,8 % (20.747 voix)
Lukas Jäggi (indépendant): 3,5 % (1675 voix)

Fin de l'infobox

En bref

- Représentant les cantons, le Conseil des États (Chambre haute ou Sénat) compte 46 sièges répartis à raison de 2 sièges pour chacun des 20 cantons et d'1 siège pour chacun des demi-cantons.

- Depuis les élections fédérales de 2003, Neuchâtel est représenté par deux socialistes au Conseil des Etats. Un cas unique en Suisse.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.