Fin de voyage humiliante pour Doris Leuthard

La visite d'une semaine de la ministre de l'économie en Russie s'est achevée sur une fausse note. Doris Leuthard a été contrainte d'ôter ses chaussures et de se laisser palper lors d'un contrôle de sécurité à l'aéroport de St- Petersbourg.

Ce contenu a été publié le 13 juillet 2008 - 14:51

La ministre a passé à travers le détecteur de métaux chaussures aux pieds mais les fonctionnaires russes ont refusé de la laisser aller plus loin.

L'intervention énergique de l'ambassadeur de Suisse Erwin Hofer n'y a rien changé et Doris Leuthard a finalement dû enlever ses chaussures et se laisser passer les mains d'une fonctionnaire russe sur le corps pour une fouille.

«C'est la première fois qu'une telle chose m'arrive en tant que conseillère fédérale», a déclaré Doris Leuthard. La Suisse va réagir à cet incident humiliant par une lettre de protestation, a-t-elle ajouté.

Le Département fédéral de l'économie (DFE) va en effet protester contre la violation des garanties diplomatiques auprès des autorités russes.

Un autre incident a quelque peu terni le voyage de Doris Leuthard en Russie. Vendredi, le gouverneur de la région de Leningrad Valery Serdioukov n'était pas disponible pour parler à la ministre.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article