Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Quatre marins suisses à la Transat

Le monocoque barré par le matin suisse Bernard Stamm en action.

(Keystone)

Les frères Ravussin, Bernard Stamm et Yvan Bourgnon ont largué les amarres ce week-end. Les 61 voiliers de la Transat Jacques Vabre sont partis du Havre en direction de Salvador de Bahia.

Le départ des monocoques a eu lieu samedi en tout début d'après-midi. Les multicoques se sont élancés dimanche à la même heure.

Le ciel est bas comme dans une chanson de Jacques Brel. Les nuages défilent sur les entrepôts désaffectés du port. La nuit, une lumière furtive déchire le plafond. C'est celle des torchères. Les immenses cheminées évacuent les gaz des raffineries du Havre.

A la Transat Jacques Vabre, le soleil est rarement au départ. En revanche, il se gagne à la force des étraves. Car l'arrivée brésilienne de Salvador de Bahia, 4335 milles nautiques (8028 km) plus loin, sait récompenser les duos de marins de leurs efforts européens. Le départ des monocoques a eu lieu samedi à 13h02. Les multicoques ont largué les amarres dimanche à la même heure.

Une phénoménale expérience

Quatre des soixante-et-un équipages engagés contiennent des Suisses d'excellent niveau. Chez les grands multicoques, Stève et Yvan Ravussin se sont respectivement associés aux skippers français Franck Cammas (Groupama) et Pascal Bidégorry (Banque Populaire). Yvan Bourgnon (Brossard) s'est associé quant à lui le concours du marin français Jacques Vincent.

Doté d'une phénoménale expérience en course au large, ce dernier est un coéquipier de choix. Dans une classe qui ne comporte que cinq concurrents, ces trois marins suisses sont de potentiels vainqueurs. Les Ravussin espèrent aussi se venger de l'édition 2005 où ils chavirèrent ensemble dans le golfe de Gascogne.

Du côté des grands monocoques, Bernard Stamm a choisi le Français Tanguy Cariou comme coéquipier. L'ex-tacticien du team Areva Challenge pour l'America's Cup, ajoute sa finesse de régatier à la hargne légendaire de l'ancien bûcheron vaudois. Son bateau, Cheminées Poujoulat n'est plus celui qu'il a construit de ses mains, vendu en début d'année.

Ascension au Mont-Blanc

«Bernard ne dit plus MON bateau mais LE bateau», confie une proche en aparté. Il lui faut encore apprivoiser la machine. Une démarche qui prend du temps et qui devra être aboutie à l'heure du Vendée Globe Challenge, le tour du monde en solitaire qui prendra son départ en 2009.

Le retour de la transat, effectué en solo, sera qualificatif pour cette dernière course.

Pour se préparer au mieux, Stève Ravussin et Franck Cammas ont choisi la montagne. Une ascension au Mont-Blanc «difficile» et une villégiature sportive dans le val de Bagnes ont fait office de préparation au grand large. «Le bateau est prêt et l'équipe est rôdée», déclare Stève sur les pontons du Havre.

Occupé à ses tâches professionnelles, Yvan Ravussin n'a pas vraiment eu le temps de se préparer. Avec le Basque Pascal Bidégorry, il se repose et procède à des séances de kinésithérapie dans l'attente du départ.

Le routage

Ce père de deux enfants considère la météo tranquille des premiers jours d'un bon œil: «L'idée de ne pas affronter une grosse dépression d'entrée est relaxante pour tous». Epargnée en manche et dans le redoutable golfe de Gascogne, la flotte connaîtra des conditions plus musclées à la hauteur du cap Finistère. Il y aura «30 à 35 nœuds de vent» (65km/h), prédit Bernard Stamm.

Heureusement, dans cette transat, chaque équipage peut utiliser le routage. A terre, des météorologues indiquent les meilleures routes à suivre aux équipages en mer. Des informations stratégiques qui peuvent aussi être utiles à la sécurité.

Si la route est encore longue jusqu'au Brésil, la flotte des Suisses présente des caractéristiques sportives éminemment intéressantes. D'ici 10 à 15 jours, l'un ou l'autre des marins helvétiques pourrait bien terminer sa traversée sur la plus haute marche du podium.

swissinfo, Pierre-Antoine Preti/Skippers magazine au Havre

Les Suisses à la Transat

Multicoques:

Groupama 2 - Franck Cammas (FRA)/Stève Ravussin (SUI)
Banque Populaire – Pascal Bidégorry (FRA)/Yvan Ravussin (SUI)
Brossard – Yvan Bourgnon (FRA_SUI)/Jacques Vincent (FRA)

Monocoques:

Cheminées Poujoulat – Bernard Stamm (SUI)/Tanguy Cariou (FRA)

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×