Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Séisme au Pérou: la Suisse se mobilise

L'armée péruvienne est à pied d'oeuvre pour sécuriser les routes.

(Keystone)

Des équipes suisses d'aide humanitaire se sont rendues samedi à Pisco et Chincha, deux villes affectées par le séisme qui a fait plus de 500 morts et 1500 blessés mercredi.

De son côté, le gouvernement péruvien a dépêché des troupes sur place pour empêcher le pillage des camions et des magasins.

Deux équipes, qui comprennent notamment quatre experts du Corps suisse d'aide humanitaire et deux de la Croix-Rouge suisse, sont opérationnelles depuis samedi 17h (heure suisse), a indiqué Jean-Philippe Jutzi, porte-parole de la Direction du développement et de la coopération (DDC).

Elles y ont distribué quelque 1000 couvertures aux personnes sinistrées ainsi que de l'eau, grâce à deux camions-citernes acquis sur place.

Outre la question de l'eau, dont l'approvisionnement pose problème dans la zone touchée, les experts suisses entendent se concentrer sur les questions médicales, a précisé M. Jutzi. Routes et hôpitaux ont également été fortement endommagés par le séisme, ont constaté les spécialistes.

Les blessés sont évacués sur Lima grâce à un pont aérien mis en place par les autorités, qui achemine du matériel de secours dans l'autre sens.

Les deux équipes suisses sont en contact avec les autorités locales et les organisations responsables de la coordination des secours, a encore ajouté M. Jutzi.

Croix Rouge et Caritas aussi

Outre la Croix-Rouge suisse qui a débloqué vendredi 50'000 francs, Caritas Suisse a débloqué à son tour samedi 50'000 francs pour une aide d'urgence qui se compose de moyens de transport, de vêtements et de vivres de longue conservation.

L'organisation caritative a précisé samedi qu'elle travaille sur place avec son partenaire Caritas Pérou, responsable de la coordination des oeuvres chrétiennes. A l'heure actuelle, la population a besoin de moyens de transport, de vêtements chauds et de nourriture qui puisse se conserver facilement.

Maintenir l'ordre

Actuellement, le bilan atteint au moins 510 morts et 1500 blessés. Les recherches se poursuivent dans les décombres, mais les espoirs de retrouver des survivants diminuent d'heure en heure. Le dernier survivant a été découvert à la mi-journée vendredi.

Le président Alan Garcia s'est rendu à Pisco, dont 85% du centre a été démoli dans le séisme de magnitude 8 de mercredi après-midi. «L'Etat a deux obligations, a-t-il déclaré. Assister, aider; et maintenir l'ordre.» M. Garcia a exhorté les sinistrés, estimés à 80'000 personnes selon les autorités, à faire preuve de patience car l'acheminement de l'aide est progressif.

Des centaines de soldats et de policiers sont envoyés sur place pour empêcher les pillages des magasins et des marchés, mais aussi sur les routes, ralentissant l'acheminement des secours.

swissinfo et les agences

En bref

La secousse s'est produite mercredi à 18h41 heure locale (01h41 jeudi en Suisse) et a duré environ 2 minutes.

Son épicentre se situait en mer à 169 km au sud-ouest de Lima.

Le séisme a été rapidement suivi de 9 répliques, dont certaines de magnitude 6 et 6,3.

Fin de l'infobox

Suisse-Pérou

Le Pérou est le plus ancien pays prioritaire de la coopération suisse en Amérique latine, où la Suisse travaille depuis plus de 40 ans.

Outre la coopération au développement, la DDC y mène des projets dans le domaine de la gestion et de la prévention des catastrophes naturelles.

En 2006, le budget de l'aide publique suisse au Pérou a atteint 15,9 millions de francs.

Environ 2500 Suisses ou doubles-nationaux vivent au Pérou. Selon l'ambassade à Lima, aucune de ces personnes n'est signalée au nombre des victimes.

Fin de l'infobox


Liens

×