Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Fin de vie Aide au suicide: «EXIT compte plus de membres que jamais»

barbiturate Pentobarbital

Le barbiturique Pentobarbital est pris à la maison par des gens qui veulent mourir.

(Keystone)

Chaque année, des milliers de personnes adhèrent à Exit, la plus grosse organisation de suicide assisté en Suisse. L'an dernier, 10’078 nouveaux membres se sont inscrits en Suisse alémanique. L’organisation déclare n’avoir jamais eu autant de membres depuis sa création en 1982.

Exit Suisse alémanique, qui couvre aussi le Tessin, a accompagné 734 personnes dans la mort en 2017, soit 111 de plus qu'en 2016. A fin 2017, Exit Suisse alémanique comptait 110'391 membres. L'association a accueilli 10'078 nouveaux membres durant l'année, indique-t-elle dans un communiquéLien externe qui précise en titre: «EXIT compte plus de membres que jamais auparavant.»

Exit Suisse romande compte 26'205 membres. Le nombre de personnes qui ont été accompagnées dans la mort dans les cantons francophones ne sera toutefois publié que le 28 avril. Le docteur Pierre Beck, vice-président d'Exit Suisse romande, a toutefois indiqué à l'ats que «sans surprise, nous constatons comme les années précédentes une croissance qui est révélatrice d'un profond changement dans le regard des gens sur la mort.»

La Suisse est un des rares pays au mondeLien externe à autoriser cette pratique, même si le débat sur l’aide au suicide est croissant, en particulier dans les pays occidentaux.

Contenu externe

suicides assistés

Qu'est-ce qu'un organisme d'aide au suicide assisté?

Les premières organisations d'aide aux personnes dans l'exercice de leur «droit à la mort» ont été créées il y a environ 35 ans en Suisse (Exit, Dignitas, Lifecircle). Ces associations font campagne et soutiennent directement les personnes qui veulent mourir à un moment de leur choix.

Que dit la loi suisse sur le suicide assisté?

Le droit suisseLien externe tolère le suicide assisté lorsque le patient commet lui-même l'acte et que les assistants n'ont pas d'intérêt direct à sa mort. Le suicide assisté est légal dans le pays depuis 1942.

Quelles sont les conditions qu'une personne doit remplir pour être admissible au suicide assisté?

La personne qui désire mourir doit:

-savoir ce que fait l’association

-ne pas agir sur une impulsion

-avoir un désir persistant de mourir

-ne pas être sous l'influence d'un tiers

-se suicider de son propre chef

L’association Dignitas aide aussi les personnes venant de l'étranger, tout comme la section zurichoiseLien externe de l’association allemande Verein Deutsche Sterbehilfe. Par contre, Exit n’accepte que les Suisses ou les résidents permanents.

De plus, Exit et Dignitas imposent d'autres restrictions. Ils ne fourniront leurs services qu'aux personnes en phase terminale de la maladie, à celles qui vivent avec une douleur extrême ou des symptômes «insupportables», ou qui souffrent d'une invalidité insupportable.

Qui sont les membres?

Chez Exit, par exemple, la plupart des personnes qui choisissent le suicide assisté sont des femmes (60 %). L'âge moyen est de 78,1 ans.

Le cancer en phase terminale est la première raison ayant poussé ces personnes à choisir le suicide assisté. Suivent le cumul de plusieurs maladies de vieillesse et les souffrances liées aux maladies chroniques.

La plupart des patients d’Exit viennent de la région zurichoise (où l'organisation est basée), suivie par les cantons de Berne, Argovie, Saint-Gall, Bâle-Ville et Bâle-Campagne.

Quelle est la fréquence du suicide assisté?

Au total, 3500 nouvelles demandes d'aide ont été enregistrées. Exit Suisse alémanique est entré en matière sur 1031 cas (991 en 2016). Sur les 734 personnes qui ont finalement pris la décision de mettre fin à leurs jours, 60% étaient des femmes (55% de femmes en moyenne de 2014 à 2016). L'âge moyen des personnes accompagnées dans la mort était de 78,1 ans (76,7 ans en 2016 et 77,4 ans en 2015).

Selon l’Office fédéral de la statistiqueLien externe, «Sur l'ensemble des personnes domiciliées en Suisse et décédées en 2014, 1,2% ont recouru au suicide assisté. 1029 personnes sont mortes par suicide en 2014 (sans assistance; 754 hommes et 275 femmes). L'augmentation des suicides assistés et la baisse des autres suicides se sont compensées au cours des dix dernières années.»

L’émission radio Tribu du 28.02.2017 sur l'assistance au suicide (RTS)

Contenu externe

Assistance au suicide


Adapté de l'anglais par Frédéric Burnand

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.