Initiative argovienne contre l'aide au suicide

Le parlement argovien a adopté mardi à la quasi-unanimité une initiative cantonale qui demande aux Chambres fédérales d'interdire l'assistance au suicide, pratiquée professionnellement, et le tourisme de la mort.

Ce contenu a été publié le 17 juin 2008 - 16:56

L'initiative formulée par le Parti évangélique a été plébiscitée par 116 députés contre un, ainsi que par les cinq groupes parlementaires.

Elle propose que «des mesures adéquates» soient prises par le Parlement suisse pour empêcher l'aide au suicide. Il s'agit de fixer des règles au niveau national en matière d'accompagnement médical de fin de vie.

Mais aussi de mettre fin au tourisme de la mort qui n'a fait qu'augmenter ces dernières années. L'année dernière, l'organisation Dignitas a ainsi aidé 141 personnes à mourir, dont 85% d'étrangers.

La ministre argovienne en charge de la santé a indiqué que le dossier serait traité au niveau fédéral. Elle s'est enfin étonnée que le canton de Zurich, premier concerné, n'ait encore rien entrepris contre le tourisme de la mort.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article