Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un arbitre suisse sous protection policière

Urs Meier (en noir) à l'oeuvre lors du match Portugal-Angleterre.

(Keystone)

Urs Meier a été placé sous protection policière après avoir reçu des menaces de mort, suite à l’élimination de l’Angleterre de l’Euro 2004.

L’arbitre suisse avait annulé un but anglais marqué à la 90e minute en quart de finale. La police lui a conseillé d’adopter un profil bas, le temps que l’affaire se tasse.

L’arbitre suisse est calomnié et traqué par la presse populaire anglaise depuis le quart de finale de jeudi dernier qui a vu le Portugal se défaire de l’Angleterre sur le score de 6 à 5 (à l’issue de la séance de penalties).

Des reporters du Sun ont retrouvé la trace de la famille de Urs Meier en Suisse et ont placé un énorme drapeau anglais dans un champ situé devant sa maison, publiant les photos de leur «exploit» dans leur journal.

L’arbitre a par ailleurs reçu plus de 16’000 courriers électroniques – certains menaçants – après que la presse britannique eut dévoilé son adresse Internet.

swissinfo: Vous venez de rentrer de l'Euro et vous êtes confronté à des menaces de mort. Quelle est votre réaction?

Urs Meier: Je pense que j'ai vécu un merveilleux Euro avec trois matches fantastiques. Mais d'un autre côté, ce problème avec la presse britannique, et spécialement avec le Sun, est vraiment un énorme choc pour moi, ici, en Suisse.

Il y a des problèmes de sécurité qui me concernent. Or je ne crois pas que ce soit là la bonne façon de traiter des décisions des arbitres, qu'ils aient raison ou non.

swissinfo: Est-il vrai qu'on vous a offert une protection policière et qu'on vous a conseillé de quitter le pays pour quelques jours?

U.M.: La police est présente et je prends ces menaces très au sérieux. En revanche, on ne m'a pas conseillé de quitter le pays, simplement pour aller quelque part où personne ne me connaîtrait.

swissinfo: Etes-vous préoccupé par la sécurité de votre famille et des gens qui travaillent pour vous?

U.M.: J'espère que cette réaction est dirigée directement contre moi et pas contre les membres de ma famille ou de mon entreprise. Je souhaite que tout redevienne normal après l'Euro, que le gens oublient, que je puisse retrouver ma vie privée.

swissinfo: Que pensez-vous de cette campagne médiatique contre vous?

U.M.: Je suis vraiment choqué par ce qui est arrivé, par les attaques du Sun, celles d'autres journaux et des supporters. Je suis vraiment choqué parce que ma décision était à 100% justifiée et que le monde entier l'a considérée comme telle.

J'ai toujours pensé que l'esprit du fair play était vraiment important en Angleterre et qu'il y avait du respect pour les officiels. Je ne me serais jamais attendu à une telle réaction.

swissinfo: Qu’épouvez-vous désormais pour l’Angleterre et les Anglais, et spécialement pour des journaux comme le Sun?

U.M.: En général, j’aime beaucoup le football anglais et les Anglais. J’y ai passé un mois l’an dernier et je sais qu’il existe des gens différents en Angleterre.

Mais certains supporters sont vraiment surchauffés. Il n’est de plus pas normal qu’un journal comme le Sun empiète d’une telle manière sur la vie privée de quelqu’un.

D’aucuns ont prétendu que j’avais déclaré que ma décision n’avait pas été correcte. Mais je n’ai jamais dit une telle chose à un journal, car ma décision était bel et bien totalement justifiée. Le fait qu’ils puissent écrire quelque chose qui n’est pas vrai est aussi une nouvelle expérience pour moi.

swissinfo: Il s’agissait de votre dernier Championnat d’Europe de football en tant qu’arbitre. Cela doit vous laisser un goût amer.

U.M.: Pour le moment, c’est en effet le cas, car je pense qu’il s’agissait de l’un des meilleurs matches que j’ai jamais arbitrés. C’était vraiment une partie fantastique avec un jeu vraiment intéressant, certainement le meilleur match de cet Euro.

J’ai eu un bon sentiment après ce match et je l’ai encore maintenant. Je suis sûr que tous les joueurs et les entraîneurs – en Angleterre comme ailleurs – sont satisfaits de l’arbitrage. Mais, pour le moment, ce n’est pas le cas des tabloïdes.

swissinfo: Adam Beaumont
(traduction: Olivier Pauchard)

En bref

- L’Angleterre marque à la 3e minute! Le Portugal égalise à la 83e.

- A la dernière minute du temps réglementaire (90e), l’Angleterre pense marquer le but salvateur. Urs Meier l’annule à cause d’une faute sur le gardien portugais.

- Les deux équipes marquent un but durant les prolongations et le Portugal s’impose aux penalties.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.