Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une Francophonie plus politique que jamais

Montreux, le rendez-vous est pris!

(Keystone)

«Renforcer l’influence de la Francophonie sur le reste du monde», tel est l’objectif que la ministre des Affaires étrangères Micheline Calmy-Rey se fixe pour le Sommet qui aura lieu en octobre à Montreux. Elle l’a affirmé mardi à Genève, aux côtés d’Abdou Diouf, secrétaire général de l’OIF.

Le temps fort d’un Sommet de la Francophonie, événement qui a lieu tous les deux ans et qui a pour but de définir les orientations stratégiques de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), c’est sa déclaration finale… largement préparée à l’avance.

«Un consensus s'est d’ores et déjà dessiné en faveur d'un texte n'excédant pas cinq pages, rédigé dans une voie affirmative, résolument engagé politiquement», a annoncé Abdou Diouf, patron de l’OIF, invité du Club suisse de la presse dans un grand hôtel genevois, en compagnie de la cheffe du Département fédéral des affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey.

Abdou Diouf, ancien président du Sénégal, est présent à Genève pour ouvrir ce mercredi la 7ème Conférence francophone des organisations internationales non gouvernementales et de la société civile, une réunion préparatoire du Sommet de Montreux, en présence de 150 délégués issus de diverses ONG.

Une conférence qui abordera notamment la question de la réalisation des objectifs de la Déclaration de Bamako adoptée en 2000, une déclaration qui revendiquait haut et fort la dimension politique de l’OIF, en visant à garantir la démocratie, le droit et les libertés dans les Etats membres de l'OIF.

Historique

Mais en préambule, mardi, c’est à propos du Sommet de Montreux qu’Abdou Diouf s’est exprimé face à la presse. Et à propos de cette fameuse Déclaration de Montreux, qui sera, affirme-t-il, «concise» et «forte».

«Il est également convenu que la déclaration devra tout à la fois traduire les ambitions de la Francophonie, réaffirmer ses engagements et sa présence en tant que communauté de valeurs et réaffirmer la position francophone dans les concertations internationales», a-t-il dit, en ajoutant qu’une place serait faite également aux questions d’actualité, les nombreuses crises actuelles, et au bilan de la Déclaration de Bamako.

Et Abdou Diouf de réitérer sa pleine confiance dans les autorités suisses pour le succès de ce sommet qu’il prévoit d’ores et déjà «historique».

Agenda politique chargé

Ce 13ème Sommet coïncide avec le 40e anniversaire de la Convention de Niamey, acte fondateur de la Francophonie, a rappelé Micheline Calmy-Rey. Il précédera par ailleurs les sommets du G8 et du G20 placés sous la présidence de la France, et la conférence de Cancun sur le climat.

Les thématiques envisagées et placées sous le titre générique «Défis et visions d’avenir pour la Francophonie» tombent donc bien, puisqu'on y trouve «Gouvernance mondiale et Démocratie, liberté, droits humains» et «Développement durable: sécurité alimentaire et climat». La troisième, «Langue française: diversité culturelle et innovation», en paraît soudain presque anecdotique. A noter que ces trois thématiques doivent encore être entérinées par l’OIF.

«Nous voulons renforcer l'influence de la Francophonie sur le reste du monde», a affirmé la ministre suisse des Affaires étrangères, rappelant que la Francophonie représente pas moins de 800 millions d'habitants dans 56 Etats membres et 14 pays observateurs, dont 200 millions de locuteurs francophones. Et, last but not least, si vous nous passez cet anglicisme, qu'elle est un «élément de l'identité nationale de la Suisse».

Le rendez-vous de Montreux sera l’un des plus grands sommets internationaux, voire le plus grand, jamais organisé en Suisse. Ce qui n’empêche pas la ministre de rêver à un événement dont la spontanéité ne serait pas absente: «Nous souhaitons un véritable échange sans trop de formalités et de déclarations générales préparées à l'avance», dit-elle, en insistant sur le fait que, autre spécificité helvétique, le sommet de Montreux sera caractérisé par de nombreux échanges entre le monde politique et la société civile locale.

Affaire libyenne

Après les allocutions de Micheline Calmy-Rey et d’Abdou Diouf viendra le moment des questions des médias. Et c’est un journaliste du Koweït qui soulèvera l’affaire helvético-libyenne, en s’interrogeant sur le soutien éventuel que l’OIF aurait pu apporter à la petite Suisse empêtrée dans son «Affaire Kadhafi»…

«Il y a ce que nous faisons à voix haute. Et ce que nous faisons de façon souterraine», répondra Abdou Diouf. Et c’est peut-être cette deuxième façon de procéder qui est la plus efficace, ajoutera-t-il. «On peut parler aujourd’hui de la Suisse. Hier, des infirmières bulgares. Il y a d’autres problèmes qui se sont posés, pour d’autres pays. Et chaque fois, la Francophonie était là. Sa voix n’était peut-être pas très haute, mais justement, parce que la garantie de l’efficacité, dans certaines actions, dans certains cas sensibles, c’est de pouvoir agir de façon souterraine».

La fête!

A Montreux, l’archipel francophone réfléchira donc à son avenir, et se penchera sur son passé récent en tirant le bilan des engagements pris à Bamako il y a dix ans.

Mais c’est avec un peu plus de légèreté qu’il fêtera ses quarante ans, comme l’a annoncé mardi Micheline Calmy-Rey, arborant par ailleurs un T-shirt à l’effigie de… Greta Garbo. Cela à travers un grand concert réunissant des artistes du Sud et du Nord, le 20 octobre, à l’Auditorium Stravinsky, haut-lieu notamment du Montreux Jazz Festival.

Au menu, quarante années de chanson française et francophone, ou, pour parer à toute susceptibilité, de chanson d’expression française. Un événement organisé par la Radio Télévision Suisse (RTS), diffuseur officiel du Sommet.

La chanson «La langue française» de Léo Ferré y figurera-t-elle?

«C'est une barmaid
Qu'est ma darling
Mais in the bed
C'est mon travelling (…)
Et j’cause français
C’est un plaisir»


Pas sûr…

Bernard Léchot, Genève, swissinfo.ch

13e Sommet à Montreux

Octobre. Du 22 au 24 octobre 2010 (année du 40ème anniversaire de l’OIF), la Suisse accueille à Montreux le 13e Sommet de la Francophonie.

Election. A cette occasion, les chefs d’Etat et de gouvernement adopteront une déclaration sur les thématiques abordées et éliront les Secrétaire-général de l’OIF (Abdou Diouf est parvenu au terme de son 2e mandat; il s’est déclaré disponible pour un nouveau mandat).

Fin de l'infobox

Programme d’accompagnement

AVANT LE SOMMET

Festivals. Présence de la Francophonie à de nombreux festivals: Montreux, Locarno, Lausanne, Zurich, Lucerne.

Universités. Etats généraux du français en Francophonie: 12 événements dans diverses universités romandes.

Caravanes. En octobre, forum itinérant d’artistes francophones, de Lyon à Montreux, avec de nombreuses escales en France, en Italie et en Suise.

PENDANT LE SOMMET

20-21 octobre, Lausanne: Assemblée de l’Association internationale des Maires francophones.

17-24 octobre, Montreux: Village de la Francophonie (animations, rencontres)

17-24 octobre, château de Chillon: Clôtures, remises de prix, expositions

19-24 octobre, Montreux: discussions publiques sur les thématiques du Sommet.

Fin de l'infobox

Instances de la Francophonie

L'Organisation internationale de la Francophonie, dirigée par le Secrétaire général Abdou Diouf, est placée sous l'autorité de trois instances politiques:

Le Sommet: Conférence des chefs d'État et de gouvernement des pays ayant le français en partage, qui a lieu tous les deux ans.

La Conférence ministérielle: Conférence des ministres des Affaires étrangères ou responsables de la Francophonie, qui a lieu tous les ans et qui assure la continuité politique entre les Sommets.

Le Conseil permanent: Conseil présidé par le Secrétaire général de la Francophonie et composé des représentants personnels dûment accrédités par les chefs d'État ou de gouvernement membres des Sommets, qui est chargé de la préparation et du suivi du Sommet.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse