Navigation

Le système genevois à nouveau remis en cause

La télévision alémanique SRF révèle que le système de vote électronique de Genève n’est pas sûr. Il a été prouvé qu’il était possible d’accéder aux votes effectués en ligne.

Ce contenu a été publié le 05 novembre 2018 - 11:50

Les enquêtes journalistiques ne sont décidément pas très bonnes pour le système de vote électronique mis au point dans le canton de Genève. Il y a trois ans, la radio-télévision publique en langue français (RTS) avait révélé qu’il était possible de voter deux fois.

Cette fois, la télévision alémanique SRF dévoile qu’un hacker a trouvé le moyen de consulter les votes des citoyens.

Ces révélations constitueront un nouvel élément dans un débat déjà vif sur la sécurité du vote électronique. Des essais sont menés depuis des années, mais certains – notamment au Parlement – aimeraient une interdiction du vote électronique, essentiellement pour des raisons de sécurité.

De leur côté, les Suisses de l’étranger réclament inlassablement, depuis des années, sa généralisation. En effet, l’acheminement du matériel de vote par la poste traditionnelle ne permet pas toujours aux Suisses installés à l’autre bout du monde de voter à temps. L’e-voting résoudrait définitivement ce genre de problème.



Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.