Alinghi fait sa télévision sur Internet

Les images de compétitions resteront l'apanage des chaînes de TV traditionnelles. alinghi.com

Détenteur de la Coupe de l’America, le Team Alinghi a décidé de créer sa télévision sur Internet. Les premiers essais sont concluants.

Ce contenu a été publié le 07 novembre 2004 - 12:11

Pas d’images des régates au programme mais des interviews «à chaud» et la vie du Défi suisse sur mer et sur terre.

«L’idée est de transmettre des informations que les passionnés de voile ne trouvent pas ailleurs et de les donner de manière plus informelle que ce qui se fait dans les médias conventionnels», explique Bernard Schopfer.

Selon le chef de presse du Défi suisse, les premiers essais d’Alinghi TV effectués début octobre lors des Actes 2 et 3 de la Coupe Louis Vuitton à Valence prouvent que la formule à un avenir.

Ainsi, près de 500 internautes du monde entier se sont connectés pour suivre les interviews des marins en direct. Et près de 1500 visiteurs sont allés consulter les différentes séquences (non-retravaillées) d’une dizaine de minutes chacune mise à disposition sur le site.

Pas de régates officielles



Faute de droits, Alinghi TV ne propose pas d’images des régates officielles. Reste néanmoins des images du bateau en navigation lors des entraînements et des tests, la vie des marins du team sur mer et sur terre.

Et, surtout, les interviews «à chaud» des membres du Défi suisse qui se livrent sans retenue ni calculs.

«Pour nous, se réjouit Bernard Schopfer, c’est un double succès. Par rapport à l’extérieur par le fait que des centaines de personnes font le choix et l’effort de venir nous consulter. Mais également interne car tous les membres de l’équipage jouent formidablement bien le jeu.»

Lors des futures régates de la Coupe de l’America, ces derniers donneront d’ailleurs la primeur de leurs réactions et commentaires quotidiens à Alinghi TV.

Cette dernière sera située dans le cadre de la base d’Alinghi et profitera pleinement de cet accès privilégié pour offrir très rapidement des informations exclusives aux internautes connectés.

Pas en concurrence avec la TSR

Les autres médias – y compris les télévisions qui ont acquis les droits sur la compétition – ne pourront donc pas avoir accès aux marins à la descente du bateau avant que ceux-ci n’aient répondu aux questions d’Alinghi TV.

«C’est une très bonne initiative qui cible toutes les personnes passionnées par les performances du bateau suisse», commente le chef de la rubrique sport de la Télévision suisse romande (TSR).

«Nous ne sommes pas en concurrence poursuit François Jeannet. Car nous avons accès aux informations dont nous avons besoin dans les temps et nous ne réalisons en principe pas de directs juste après les courses. De toute façon nous ne visons pas le même public.»

Au vu de la bonne collaboration entre la TSR et Alinghi, il n’est pas exclu qu’une partie du produit d’Alinghi TV puisse se retrouver un jour sur les écrans de la TSR.

Améliorer l’offre

Certaines télévisions ont en effet déjà approché Alinghi TV pour récupérer ses émissions - pour l’instant encore seulement en anglais - et les diffuser sur leur propre canal.

«Nous sommes flattés et ouverts à cette idée, conclut Bernard Schopfer. De toute manière nous n’avons pas l’intention de vendre ce contenu car nous ne voulons pas perdre la liberté dont nous bénéficions.»

Jusqu’ici réalisés sur la base de moyens techniques limités (une caméra fixe, un ordinateur et la location de bornes passantes), Alinghi TV est amenée à se développer.

L’idée force reste d’offrir la spontanéité des propos des marins aux plus grand nombre (sans inscriptions préalables) et permettre l’interactivité.

Certaines séquences pourraient cependant n’être accessibles qu’aux supporters les plus fervents et bénéficiant d’un mot de passe, les «Alinghifriends».

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

Alinghi TV a vu le jour début octobre à l’occasion des actes 2 et 3 de la Coupe Louis Vuitton à Valence
Alinghi TV c’est une caméra, un ordinateur, un webmaster, un présentateur et 3000 francs de budget.
500 internautes du monde entier ont regardé chaque jour les petites émissions de dix minutes maximum en direct. Et près de 1500 se sont connectés pour consulter les séquences par la suite.
Sur Alinghi TV, tout le monde s’exprime en anglais.
Il n’est pas nécessaire de s’identifier pour avoir accès aux images d’Alinghi TV.

End of insertion

En bref

- Faute de droits, Alinghi TV ne retransmettra pas les régates officielles sur son site (ni les courses, ni des images prises durant les courses).

- Cette télévision sur Internet propose par contre des interviews à chaud des membres de l’équipage suisse et des images de leur quotidien sur terre et sur mer.

- Durant les prochaines compétitions, les marins d’Alinghi répondront en priorité à Alinghi TV avant tous les autres médias.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article