Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Baptême du feu «athlétique» pour le nouveau Letzigrund

La victoire de la spécialiste américaine du 400m Sanya Richards lui permnet de rester en course pour le million de la Golden League.

(Keystone)

Le prestigieux meeting Weltklasse inaugurait vendredi le stade zurichois rénové. Malgré la présence de onze champions du monde fraîchement titrés à Osaka, le rendez-vous n’a débouché sur aucun record.

Il est donc encore trop tôt pour dire si la piste cendrée est restée aussi magique que celle de l’ancien stade où 23 records du monde avaient été battus.

Plein comme un œuf, le stade du Letzigrund s’était paré de ses plus beaux atours pour accueillir les stars de l’athlétisme mondial. Las, ceux-ci ont mordu la poussière les uns après les autres et la réunion si prometteuse a eu de la peine à décoller.

Mais le meeting a eu le mérite d’éclaircir les rangs dans la course au million de dollars récompensant les vainqueurs des six meetings de la Golden League.

A deux réunions de la fin, il ne reste que deux candidates en lice: la perchiste russe Elena Isinbayeva et la spécialiste américaine du 400m Sanya Richards qui a illuminé sa course.

Le 100 m se dégonfle

Discipline phare de l’athlétisme, le 100 m masculin s'est par contre malheureusement vite dégonflé.

Fatigué par ses neuf courses en huit jours aux Mondiaux d'Osaka, le triple champion du monde américain Tyson Gay avait annoncé son forfait en matinée (il n’a couru que le relais). Imité par son dauphin au Japon, l’athlète bahaméen Derrick Atkins.

Avec encore l'absence du Jamaïcain Asafa Powell, la course est resté bien terne. Elle a permis au Portugais Francis Obikwelu de se refaire une santé après sa disqualification en séries à Osaka. Le double champion d'Europe a gagné la course devant le Britannique Marlon Devonish et l'inattendu Norvégien Jaysuma Saidy Ndure.

Chez les dames, c’est la Française Christine Arron qui a dominé les débats en ne laissant aucune chance aux favorites américaines Torri Edwards et Lauryn Williams.

Le relais 4 X 100 m suisse en vedette

Les relayeurs du 4 x 100 m suisse ont réussi à se mettre en exergue. Magnifiques quatrièmes, ils n'ont raté que de 0''04 le vieux record national établi il y a 19 ans.

Portés par le public, Andreas Baumann, Marc Schneeberger, Marco Cribari et Andreas Kundert ont démontré qu'une qualification pour les JO de Pékin restait un objectif réaliste.

Ils ont longtemps été en course pour le podium, pour finalement repartir avec une meilleure performance suisse de la saison; et un joli chèque de 19'000 francs remportée dans l’épreuve la mieux dotée de la soirée (1,7 million de prime au total).

Côté suisse toujours, le Zurichois Alexander Martinez, 7e du triple saut avec 16m59, est resté en deçà des attentes alors que les lanceurs de javelot Felix Loretz et Stefan Müller ne sont jamais vraiment entrés dans le concours. Ils terminent 8e et 9e avec respectivement 75m62 et 70m52, très loin des 80 m envisagés.

Le St-Gallois Andreas Kundert enfin n'a pu éviter la 9e place du 110 m haies mais il ne s'est pas laissé impressionner. En 13''61, il a réalisé le deuxième chrono de sa carrière, à 0''02 de son record personnel.

A noter que Maryam Jamal, la Bahreïnienne du Stade Lausanne, s’est une nouvelle fois montrée souveraine sur 1500 m cinq jours après son triomphe à Osaka.

swissinfo et les agences

Meeting de la Golden League

La «Golden League» est le nom donné à la série des six plus importants rendez-vous d’athlétisme en Europe.

Le meeting «Weltklasse» de Zurich, classé comme le meilleur par la Fédération internationale, est le quatrième meeting de l’année derrière ceux d’Oslo, Paris et Rome qui ont lieu aux mois de juin et de juillet.

Les deux derniers rendez-vous de l’année sont ceux de Bruxelles (14 septembre) et de Berlin (16 septembre).

Les athlètes qui s’imposent à six reprises dans leur discipline se partagent la modique somme de 1 million de dollars.

Après quatre meetings, l’Américaine Sanya Richards (400m) et la perchiste russe Elena Isinbayeva sont encore en lice pour réaliser cette performance.

Fin de l'infobox

Letzigrund

Le meeting d’athlétisme Weltklasse de Zurich 2007 marque l’inauguration officielle du «nouveau» Letzigrund (dont la rénovation est estimée à 125,2 millions de francs). Le Stade zurichois existe depuis 1925.

Désormais le «Letzi» peut accueillir entre 26'000 personnes pour des matches de football (31'500 lors de l'EURO, mais sans places debout selon les règles de l'UEFA) et 50'00 personnes (concerts open air), en passant par quelque 29'000 places pour l'athlétisme.

23 records du monde et 57 records de Suisse ont été battus sur la piste cendrée de l’enceinte des bords de la Limmat depuis la première édition de 1928. Les nouveaux virages ont un rayon de 48,8 m et sont les plus larges du monde.

Fin de l'infobox


Liens

×