Basket-ball: les Italiens à nouveau sur la route de Lausanne

Le Lausannois Brett Beeson (à droite) et ses coéquipiers ont de réelles chances de victoire. Keystone

Deuxième rencontre consécutive contre des Italiens dans le cadre de la Coupe Korac pour le Basket Olympique Lausanne (BOL). Après leur déconvenue calabraise, les Vaudois peuvent se racheter ce soir face à Telit Trieste.

Ce contenu a été publié le 13 décembre 2000 - 14:19

Le BOL aborde le troisième et dernier match aller de son groupe. Les Lausannois retrouvent à nouveau une formation transalpine une semaine après leur sévère défaite face à Reggio Calabria. L'adversaire du jour porte le nom de Pallacanestro Telit Trieste, une équipe qui peine sur le circuit italien.

Les hommes de l'entraîneur Bianchi n'occupent que le 15ème rang du championnat avec un bilan de trois succès pour six défaites. Et ce n'est pas en Coupe d'Europe que Trieste a pu se rassurer: les Italiens se sont inclinés à deux reprises, face à leurs compatriotes de Reggio Calabria et contre les Hongrois de Mol-Szolnok.

Les chances de victoire sont donc bel et bien réelles pour le BOL, même si les Vaudois doivent réussir à élever leur niveau de jeu pour conserver leur deuxième place de la poule F.

Le hic, c'est que la formation de Michel Perrin traverse une période difficile. Après un début de championnat tonitruant ponctué par des excellents résultats sur le plan international, les Lausannois accusent le coup: deux défaites coup sur coup en championnat suisse et un succès à l'arraché face au néo-promu Chêne.

Le BOL n'est pas habitué à évoluer sur deux tableaux et les multiples blessures qui minent le groupe constituent un signe révélateur. Lausanne doit réussir à faire bonne figure en Coupe d'Europe tout en gérant sa place de dauphin sur le territoire helvétique.

Lionel Carrard

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article