La Suisse se mobilise pour venir en aide au Liban

Les dégâts de l'explosion survenue le le 4 août à Beyrouth. Copyright 2020 The Associated Press. All Rights Reserved.

Le 4 août dernier, une cargaison de nitrate d’ammonium explosait dans le port de Beyrouth, faisant plus de 220 morts, 6000 blessés et près de 300'000 sans-abri. La Chaîne du Bonheur lance un appel aux dons pour venir en aide aux victimes de cette catastrophe.

Ce contenu a été publié le 18 août 2020 - 14:16

La population libanaise est désormais dépendante de l’aide d’urgence. La Chaîne du Bonheur intensifie son appel aux dons avec le soutien de la Société suisse de radiodiffusion (SSR), dont swissinfo.ch fait partie.

Comment et où faire un don?

Les dons sont possibles en tout temps sur le compte postal 10-15000-6 (mention «Liban») ou sur le site de la Chaîne du Bonheur.  

End of insertion

Les organisations d’entraide partenaires de la Chaîne du Bonheur étaient déjà sur place pour venir en aide aux réfugiés syriens, qui représentent un cinquième de la population du Liban. Elles distribuent désormais de la nourriture, de l’eau et des matériaux pour la réparation provisoire des habitations et fournissent une aide médicale.

L’ambassadeur suisse blessé

Le Liban était autrefois surnommé «la Suisse du Moyen-Orient». Mais depuis 2019, le pays traverse une grave crise économique. Et il a également été durement frappé par la crise du coronavirus.

Et si cela n’était pas déjà suffisant, vient maintenant s’ajouter la terrible explosion du port de Beyrouth, dont les images ont fait le tour du monde. L’ambassadrice de Suisse au Liban, Monika Schmutz Kirgöz, a également été légèrement blessée dans l’explosion.

Les médicaments et le matériel médical sont chargés dans l'avion du Conseil fédéral le vendredi 14 août 2020 dans un hangar de l'aéroport de Berne-Belp. La Suisse envoie des experts spécialisés du Corps suisse d'aide humanitaire (CSA) à Beyrouth. Par ailleurs, du matériel pour les soins médicaux de base dans les domaines de la chirurgie, de la pédiatrie et de l'obstétrique est acheminé par avion à Beyrouth. Keystone / Adrian Reusser

Aide de la Suisse

La Suisse a versé 500'000 francs à la Croix-Rouge libanaise et a dépêché une équipe de spécialistes sur le terrain. Ces derniers vont tester la stabilité des bâtiments dans les zones détruites.

Les commentaires ont été désactivés pour cet article. Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

Partager cet article