Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Classique affrontement gauche-droite autour du budget militaire

Si l'initiative passe, l'armée devra faire une cure d'amaigrissement.

(Keystone)

La gauche part une nouvelle fois en guerre contre l´armée. Une initiative socialiste demande que le budget militaire soit réduit de moitié. La droite s´irrite de ce projet et n´y voit rien de moins qu´une nouvelle tentative de suppression de l´armée.

L’initiative, dont l’intitulé exact est «Economiser dans l’armée et la défense générale pour davantage de paix et d’emplois d’avenir», mais plus couramment nommée «initiative en faveur d’une redistribution des dépenses», émane du Parti socialiste suisse.

Les initiants demandent que les crédits militaires soient graduellement diminués jusqu’à ce que les dépenses consacrées à la défense nationale soient réduites de moitié par rapport aux comptes de l’année 1987. Cet objectif devrait être atteint au plus tard dix ans après l’éventuelle acceptation de l’initiative.

L’affectation des ressources ainsi économisées, qui atteindraient 1,8 milliard, serait déterminée par l’Assemblée fédérale tous les quatre ans. Les initiants précisent qu’un tiers de la somme devrait être affecté au renforcement de la politique de paix au plan international. Cette politique de paix, ce serait notamment la coopération au développement, la protection du cadre naturel de vie ou encore la prévention des conflits.

Le Conseil fédéral recommande de refuser l’initiative et n’y oppose pas de contre-projet. Selon lui, les buts de l’initiative sont déjà en partie atteints. Depuis le début des années 90, le ministère de la Défense a vu son budget drastiquement diminuer. De nouveaux sacrifices financiers ne seraient donc pas possibles sans mettre en danger la crédibilité de l’armée suisse dans un contexte international qui reste dangereux.

Sans surprise, cet avis est partagé par l’ensemble de la droite, qui dénonce par ailleurs une nouvelle tentative pour supprimer l’armée en Suisse. Et pour convaincre les citoyens, les partis bourgeois avancent également un argument économique: la diminution des budgets militaires provoquerait la perte de milliers d’emplois.

Les initiants avaient prévu cette dernière argumentation. Dans leur texte, ils demandent donc que la Confédération encourage les entreprises et les administrations touchées par le désarmement à se reconvertir dans le secteur civil et qu’elle apporte son soutien aux salariés concernés. Pour ce faire, la Confédération devrait affecter un milliard de francs à un fonds de reconversion destiné à la création d’emplois de remplacement.

Cette initiative socialiste est l’énième épisode d’un classique affrontement gauche-droite sur l’importance et le rôle de l’armée en Suisse. Ce débat avait culminé en 1989 avec l’initiative pour une suppression de l’armée. Cet objet avait été rejeté par 64 pour cent des Suisses.

Olivier Pauchard


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×