Les chiffres du coronavirus en Suisse

Keystone / Christian Beutler


Si l’on considère le nombre de cas par habitant, la Suisse fait partie des pays les plus touchés par la pandémie. Une série de graphiques montre la propagation du coronavirus dans le pays et au niveau international.

Ce contenu a été publié le 26 mars 2020 - 15:43

Les méthodes différentes que les pays utilisent pour tester leur population et pour répertorier les cas de contaminations ne rendent pas simple la compréhension de la situation exacte de la pandémie.

Voici un survol de la situation en Suisse le 26 mars 2020, basé sur des sources cantonales, nationales et internationales.

 

Quels sont les cantons les plus touchés?

End of insertion

Selon les données cantonales, compilées par le chercheur bernois Daniel Probst, le nombre de personnes testées positives à ce jour était de plus de 12'000. Le canton le plus touché était Vaud, avec plus de 2500 cas, tandis qu’Appenzell Rhodes-Intérieures, avec ses 16'000 habitants, n’enregistrait qu’une dizaine de contagions.  

Comparativement à sa population, le canton le plus touché est le Tessin, limitrophe de l’Italie, où avait été enregistré le 25 février le premier cas de coronavirus en Suisse.

 

Contenu externe

Remarque: les chiffres en temps réel sur le site de Daniel Probst diffèrent légèrement de ceux donnés sur le site de l’Office fédéral de la Santé publique (OFSP), lequel publie un bulletin quotidien sur la base des données reçues des cantons.

 

Le Tessin a le plus de morts

End of insertion

Près de 200 personnes sont décédées du Covid 19 en Suisse. Le Tessin est encore une fois en tête de liste, tant en chiffres absolus qu’en proportion du nombre d’habitants. Suivent les cantons francophones de Vaud, du Valais et de Genève, alors que plusieurs cantons de Suisse centrale n’ont pas encore enregistré de décès.

 

Contenu externe

 

Les aînés sont particulièrement touchés…

End of insertion

Les seniors, et en particulier les hommes dès 60 ans, sont la catégorie de population chez laquelle on enregistre le plus d’infections. Mais les décès frappent avant tout les personnes d’âge avancé. Selon l’OFSP, l’âge moyen des victimes est de 85 ans. La plupart de ces patients présentaient d’autres pathologies préexistantes.

 

Contenu externe

À titre de comparaison, l’âge moyen des victimes en Italie est de 78,5 ans, selon les données publiées le 20 mars sur la base d’un échantillon de 3200 personnes testées positives et décédées du coronavirus. Plus des deux tiers des victimes étaient des hommes.

 

…mais ne veulent pas de mesures plus restrictives

End of insertion

Selon un sondage publié le 24 mars par l’institut Sotomo, qui a interrogé 30'000 personnes en Suisse, ce sont les jeunes qui sont favorables à l’introduction de mesures plus restrictives de la part du gouvernement. Les générations plus âgées, en revanche, se disent globalement satisfaites des mesures adoptées jusqu’ici.

 

Contenu externe

Il ressort également de ce sondage qu’en Suisse romande et au Tessin, une majorité de personnes attend des mesures plus restrictives. Ceci est peut-être dû notamment au fait que le nombre de contagions est plus élevé dans ces régions qu’en Suisse alémanique.

 

Nombre de cas par habitant: la Suisse en comparaison internationale

End of insertion

Si l’on considère le nombre de cas par million d’habitants, la situation en Suisse est peu différente de celle de l’Italie. Toutefois, d’autres sources, qui prennent en compte les données brutes fournies par les cantons montreraient que la Suisse est en réalité plus touchée que tous les autres pays.

Mais il est difficile de se livrer à ce type de comparaison, car chaque pays a sa méthode pour compter les cas et pour faire les tests. Plus de tests signifie plus de cas, mais cela ne donne pas nécessairement une image globale de la situation.

 

Contenu externe

Dans le monde, on recensait le 26 mars plus d’un demi-million de contaminations au coronavirus, selon l’Université Johns Hopkins. Le nombre de décès dépassait les 25'000. Actuellement, un tiers environ de la population mondiale vit dans des conditions de confinement.

 

Décès par habitant: la Suisse en comparaison internationale

End of insertion

Si l’on considère le nombre de décès par million d’habitants, l’Italie est de loin le pays le plus touché. Selon les médias, les raisons peuvent en être multiples: qualité du système sanitaire, pyramide des âges ou le fait que la Péninsule se trouve à un stade plus avancé de la pandémie.

 

Contenu externe

 

Quel pays effectue le plus de tests?

End of insertion

Le ministre de la Santé Alain Berset a affirmé le 24 mars que la Suisse était probablement le pays qui proportionnellement à sa population avait effectué le plus tests de dépistage du virus. Certains cantons ont en effet intensifié les analyses. Lucerne a par exemple ouvert du «drive-in», où l’on peut venir se faire prélever un frottis par la fenêtre de sa voiture, sans quitter le volant.

Cependant, en raison des différences cantonales et de la difficulté de recueillir les chiffres des hôpitaux, il est impossible d’avoir des statistiques exactes. Certaines sources affirment que la Suisse a augmenté ses capacités pour arriver juste au-dessous du niveau de la Norvège. Le graphique ci-dessous, basé sur des données récoltées par l’Université de Cambridge, présente la situation au 20 mars.

 

Contenu externe

 

À quelle vitesse augmente le nombre des décès?

End of insertion

Depuis qu’il a passé le seuil des dix personnes, le nombre de décès en Suisse a suivi une évolution similaire à celle observée en Italie, doublant tous les trois ou quatre jours. Dans les derniers jours, on a observé un léger ralentissement, on verra si la tendance se maintient. Les autorités espèrent que les mesures prises depuis le 16 mars vont commencer à déployer leurs effets.

 

Contenu externe

 

Le virus arrête aussi les avions

End of insertion

Dans une période où la vie quotidienne se trouve chamboulée dans de nombreux pays, on pourrait encore illustrer les effets de la pandémie par de nombreux graphiques: les bourses qui s’effondrent, le trafic sur internet qui explose, la pollution qui diminue, conséquence notamment du «grounding» forcé de la plupart des compagnies aériennes. La courbe ci-dessous montre la baisse de trafic à l’aéroport de Zurich, qui ne représente aujourd’hui plus que 10% du volume d’il y a deux mois.

 

Contenu externe

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article