Navigation

Fenêtre n°12: canton d’Obwald

Anders Stoos

Aujourd'hui, nous plongeons dans l'univers de la jeune artiste Olivia Abächerli, qui vient du canton d'Obwald.

Ce contenu a été publié le 12 décembre 2020 - 00:00

«Nous avons trouvé des traces d'un peuple qui pouvait boire du CO2», dit Olivia Abächerli, par exemple, dans son travail vidéo «Where all the aims cross». Et dans sa «salle de gym des mouvements verticauxLien externe», la jeune artiste a créé un centre d'entraînement au «renversement vertical» - une suggestion subversive selon laquelle l'espace disponible pourrait ne plus être utilisé uniquement à l'horizontale.

Une installation d'Olivia Abächerli: Vertical Movement Gym Christian Hartmann

Le travail exploratoire et souvent expérimental d'Oliva Abächerli, 28 ans, qui comporte souvent une dimension politique, a été récompensé par de nombreux prix et financements de projets ces dernières années. Ses œuvres couvrent les domaines du dessin, du concept, de l'installation, de la vidéo et de la performance. Le support ne semble pas avoir d'importance particulière, il n'est en fait qu'un canal permettant de condenser les réflexions de l'artiste, de leur donner un caractère physique.

Retrouvez quotidiennement sur notre application 📱SWI plus📱 un résumé de l'actu et échangez entre vous et avec nous sur notre forum.
👉 AndroidLien externe
👉 iPhoneLien externe

End of insertion

L'art visuel n'a jamais été un sujet de discussion dans sa famille, disait Olivia Abächerli dans une interview à la Nidwaldner Zeitung en 2018. En revanche, aux repas, on parlait politique, ce qui pour elle est étroitement lié à l'art. «J'ai voulu faire de l'art dès le moment où j'ai réalisé que l'on peut faire ça en étant une personne ordinaire.»

Olivia Abächerli a entamé ses études à la Haute école des arts de Lucerne en 2012. En 2016, elle a obtenu une licence en beaux-arts à la Haute école des arts de Berne. En 2019, elle a reçu le Master of Art Practice de l'Institut néerlandais des arts d'Arnhem.

Pour faire connaissance avec l’artiste et son univers, regardez ce portrait (en allemand non sous-titré):

Contenu externe

L'art dans tous ses états

Cette année, SWI swissinfo.ch a décidé de consacrer son calendrier de l’Avent au monde de la culture – et plus particulièrement de la culture suisse. Concerts annulés, musées fermés, représentations interdites… la crise du coronavirus a durement touché les artistes, tous domaines confondus.

Afin de les soutenir à notre manière et de vous permettre de découvrir leurs univers aussi magiques que variés, nous vous invitons à ouvrir quotidiennement une nouvelle fenêtre, qui dévoilera chaque jour une personnalité. Suivez-nous au gré du mois de décembre et rencontrez ici une rappeuse du Valais, là un danseur de Bâle, ici une écrivaine de Thurgovie, là un trompettiste de Fribourg…

End of insertion
Partager cet article