Navigation

Fenêtre n°9: canton de Zurich

Paulmaerki.ch

Avec sa «gueule», elle aurait pu faire du cinéma. Mais c’est en chanson que Janine Cathrein a choisi de s’exprimer. Et elle a bien fait.

Ce contenu a été publié le 09 décembre 2020 - 00:00

La chanteuse et leader du groupe de folk Black Sea Dahu a commencé à composer des chansons dès son adolescence. Lorsqu’elle doit réaliser son travail de maturité (baccalauréat), elle se tourne tout naturellement vers ce matériel et fonde avec trois amis, son frère et sa sœur, le groupe Josh.

Être sur scène en famille lui permet de se «sentir plus en confiance», dit-elle. Cela facilite aussi la composition, car son frère et sa sœur «comprennent mieux [sa] musique qu’une personne étrangère». Aventurière et bien décidée à savoir comment le public international accueille sa production, Janine Cathrein décide d’organiser une tournée d’une trentaine de dates qui emmènera le groupe à traverser en camping-car la France, l’Allemagne, la Hollande et le Danemark.

Retrouvez quotidiennement sur notre application 📱SWI plus📱 un résumé de l'actu et échangez entre vous et avec nous sur notre forum.
👉 AndroidLien externe
👉 iPhoneLien externe

End of insertion

Rebaptisé Black Sea DahuLien externe, un nom qui combine l’amour de la chanteuse pour le surf et pour cette créature mythique, le groupe propose une «musique qui touche, qui donne de la force, qui est authentique et tangible, parce que de vraies gens sont à l’œuvre ici», comme l’écrit le site mX3. De sa voix chaude et sombre, Janine Cathrein distille sur le second album White Creatures une ambiance intimiste et légère à la fois, soutenue par un violoncelle lancinant et les chants polyphoniques de ses comparses.

Voici un enregistrement live du morceau qui a donné son nom à l’album:

Contenu externe

L'art dans tous ses états

Cette année, SWI swissinfo.ch a décidé de consacrer son calendrier de l’Avent au monde de la culture – et plus particulièrement de la culture suisse. Concerts annulés, musées fermés, représentations interdites… la crise du coronavirus a durement touché les artistes, tous domaines confondus.

Afin de les soutenir à notre manière et de vous permettre de découvrir leurs univers aussi magiques que variés, nous vous invitons à ouvrir quotidiennement une nouvelle fenêtre, qui dévoilera chaque jour une personnalité. Suivez-nous au gré du mois de décembre et rencontrez ici une rappeuse du Valais, là un danseur de Bâle, ici une écrivaine de Thurgovie, là un trompettiste de Fribourg…

End of insertion


Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.