Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Démission surprise à la tête de l'UBS

Le directeur général Peter Wuffli se retire avec effet immédiat.

(Keystone)

Rocade inattendue dans les sphères dirigeantes de la grande banque suisse: le directeur général Peter Wuffli se retire avec effet immédiat. Il est remplacé par son bras droit Marcel Rohner, 42 ans.

Les spéculations sur ce retrait vont bon train. Des experts supposent que d'importantes pertes enregistrées dans le secteur des investissements pourraient en être la cause.

Dans un communiqué publié dans la nuit de jeudi à vendredi, la banque annonce que «le conseil d'administration d'UBS a nommé Marcel Rohner, actuellement 'deputy Group CEO', 'group CEO' avec effet immédiat.»

Agé de 42 ans, Marcel Rohner était jusqu'ici responsable des activités de gestion de fortune de l'UBS et suppléait aussi au patron Peter Wuffli, en place depuis 2003. Dans le même communiqué, l'UBS annonce que le président du conseil d'administration, Marcel Ospel, «assumera la direction stratégique de la banque pendant au moins un autre mandat» de trois ans.

Et ce malgré le fait qu'il y a environ un an, Marcel Ospel exprimait, dans le cadre des discussions de planification de la succession avec le conseil d'administration, le souhait d'opérer un changement de génération au sommet de la banque et de se retirer de ses fonctions dans un futur proche, rappelle l'UBS.

Le Conseil refuse Wuffli

Marcel Ospel avait proposé Peter Wuffli comme successeur du président du conseil d'administration il y a un an. «Après avoir analysé attentivement cette proposition, le conseil d'administration a décidé de ne pas lui donner suite», explique la banque suisse dans son communiqué.

«Le conseil estime que le passage de la fonction de CEO à celle de président du conseil n'est pas automatique et préfère choisir la distribution des rôles qu'il considère comme la meilleure», selon les termes du communiqué.

Lors d'une conférence téléphonique, Marcel Ospel a précisé que le conseil d'administration a pris cette décision à l'unanimité de ses douze membres lors d'une réunion la semaine dernière à Valence. Dans ce contexte, le conseil d'administration lui a demandé de rester à disposition comme président exécutif pour au moins un autre mandat.

Pas de parachute doré

Le nouveau patron d'UBS, Marcel Rohner, est membre du directoire du groupe depuis 2002. Il a été nommé 'deputy group CEO' en janvier 2006. «En tant que charmain et CEO du 'Global Wealth Management & Business Banking', il a dirigé le secteur qui ces dernières années a réalisé le meilleur résultat en termes de revenus et de bénéfice au sein de la banque», précise l'UBS.

Crée en juin 2005, celui-ci regroupe les activités de gestion de fortune de l'UBS. C'est Raoul Weil, membre du directoire du groupe et responsable de la division 'Wealth Management International', qui reprendra ce poste.

Quant à Peter Wuffli, il recevra son salaire, bonus compris, pendant douze mois, «ce qui correspond à la règle à ce niveau de compétence», a indiqué Marcel Ospel. En revanche, il n'aura pas d'idemnité de départ, soit de 'parachute doré', a dit en subtance le président de l'UBS.

Conséquence d'une importante perte

Selon l'édition en ligne du 'Wall Street Journal' et le 'New York Times', le changement à la tête d'UBS fait suite à une récente série de déconvenues enregistrées par l'établissement bancaire sur le marché nord-américain.

En mai, la banque suisse a notamment fermé l'un de ses fonds spéculatifs, 'Dillon Read Capital Management', spécialisé dans le 'subprime mortgage' (créances hypothécaires à risque liés aux prêts immobiliers octroyés aux ménages les moins aisés), après avoir essuyé une perte que le le 'Wall Street Journal' estime à 300 millions de dollars.

swissinfo et les agences

Faits

Exercice 2006 de l'UBS:
Bénéfice total attribuable: 12,257 milliards de francs.
Bénéfice net sur les activités poursuivies: 11,491 milliards.
Afflux net d'argent frais total: 151,7 milliards.
Dividende proposé: 2,20 francs par action.
Nombre d'employés à fin juin: près de 80'000 personnes, dont 25'904 en Suisse.

Fin de l'infobox

En bref

L'UBS est la 7e plus grande banque du monde au vu de sa valeur en bourse et la plus grande d'Europe au vu de ses actifs.

L'actuel numéro un bancaire helvétique a été créé en 1998 lors de la fusion entre l'Union de banques suisses (UBS) et la Société de banques suisses (SBS).

UBS et Credit Suisse Group (2e banque suisse) réalisent ensemble 50% du bilan total de toutes les banques suisses.

Les activités des deux groupes contribuent pour 10% au Produit intérieur brut de la Suisse.

Fin de l'infobox


Liens

×