L'ex-patron de la Migros Pierre Arnold est décédé

Pierre Arnold en 2004. Keystone

L'ancien grand patron de la Migros Pierre Arnold est décédé dimanche à l'âge de 85 ans, après une longue maladie.

Ce contenu a été publié le 26 mars 2007 - 19:30

Ce Romand de Suisse alémanique avait été l'un des dirigeants les plus influents de l'industrie suisse dans les années 80 et 90.

Pierre Arnold est né en 1921 dans le village de Ballaigues, dans le canton de Vaud, dans une famille modeste. Après avoir fait tous les métiers, il devient ingénieur agronome à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich.

Dès lors, c'est en Suisse alémanique que le Vaudois parti de rien fera sa carrière. A la fin des années 50, la chance lui sourit, grâce à sa rencontre avec Alfred Gehrig, cousin de Gottlieb Duttweiler, le fondateur de Migros, qui lui propose de l'engager en 1958.

Il devient l'un des dirigeants marquants de la Migros. Il a présidé la délégation de la Fédération des coopératives de 1976 à 1984, puis le conseil d'administration jusqu'en 1991.

Il restera jusqu'à la fin de sa vie une fidélité sans faille aux idées de Gottlieb Duttweiler, le fondateur du géant orange. Logiquement, il devient ensuite président à vie de la Fondation Dutweiler.

«Monsieur Migros»

«Monsieur Migros» a été l'un des plus importants dirigeants de l'industrie suisse des années 80 et 90. Il entre dans la direction du nouveau groupe horloger SMH, dont Nicolas Hayek, reprend le contrôle. Il a été parmi ceux qui ont assaini l'industrie horlogère pour en faire un fleuron de l'économie nationale.

«J'ai préconisé très tôt une structure de management. J'ai même lancé la participation fonctionnelle, financière et sociale», confiait-il dans un livre d'entrentiens paru en 1998, «Pierre Arnold - Le capitaliste social», par Drago Arsenijevic.

Il a également siégé au conseil d'administration de Swissair et des Chemins de fer fédéraux (CFF).

Une fois à la retraite, il resta un observateur attentif et critique de l'évolution de Migros. En 2002, il combattit en vain avec les syndicats la révision des statuts du géant orange. Révision qui mettait fin au système collégial de décision de la Fédération pour le remplacer par une direction générale dotée d'un président.

Pierre Arnold était aussi docteur honoris causa de l'Université de Lausanne et chevalier de la Légion d'honneur.

Il est décédé dimanche 25 mars, après une longue maladie et un séjour à l'hôpital, âgé de 85 ans.

swissinfo et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article