Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le sport joue aussi un rôle économique important

Le sport, comme ici avec l'aménagement du nouveau stade du Letzigund à Zurich, génère des emplois.

(Keystone)

L'importance économique du sport en Suisse est sous-estimée. Il occupe en effet plus de 80'000 personnes et son chiffre d'affaires atteignait quelque 15,1 milliards de francs en 2005.

Selon une étude présentée jeudi par l'Office fédéral du sport, le sport employait en 2005 plus de monde que l'industrie chimique et pharmaceutique, l'industrie horlogère ou les assurances.

Le sport ne joue certes pas dans la cour des grands – Nestlé enregistre un chiffre d'affaires de 99 milliards et emploie quelque 265'000 personnes. Mais il surclasse l'agriculture, a noté le directeur suppléant du Secrétariat d'Etat à l'économie (seco) Eric Scheidegger lors de la présentation de l'étude.

En générant dans toutes les régions du pays une valeur ajoutée brute de 8 milliards, ce secteur a contribué à 1,8% du produit intérieur brut, un résultat de même ordre que celui de l'industrie de l'alimentation, des boissons et du tabac (2%). En représentant 2,5% du marché de l'emploi, le sport affiche une part comparable à l'industrie mécanique.

Lié au tourisme

L'économie du sport relève clairement du secteur tertiaire. Le tourisme représentait 27% de sa valeur ajoutée et 26'000 emplois. Les personnes s'adonnant à une activité sportive ou fréquentant des compétitions ont permis via leurs nuitées et activités diurnes de générer 2,16 milliards.

Les installations sportives couvertes et en plein air viennent en deuxième position (23%, 18'820 emplois). Les téléphériques, remontées mécaniques, salles de gymnastique et autres centres d'éduction physique et fitness jouent le rôle économique le plus important.

Les 22'500 clubs et associations sportives représentent 12% de la valeur ajoutée du sport et 7190 emplois. Les fédérations internationales et les équipes professionnelles de football et de hockey sur glace se taillent la part du lion dans ce secteur.

Plus d'articles vendus que produits

Le commerce d'articles de sport affiche également une part de 12%, mais emploie davantage de personnes (9690). La production d'appareils et de vêtements est en revanche très faible en Suisse (2%, 1370 emplois).

L'administration publique du sport, son enseignement, la formation, la recherche et le développement représentent un volume de valeur ajoutée de 640 millions (8%) et emploient 5750 personnes. Suivent les services sportifs (écoles, agences, entreprises de publicité, organisateurs de manifestation) avec une part de 6% et 4220 emplois, puis les médias (2%, 1410 emplois).

Les activités liées aux accidents du sport (sauvetage, transport, traitement, administration) ont quant à eux généré une valeur ajoutée de 610 millions (8%) et offert du travail à 5270 personnes.

swissinfo avec les agences

Manque comblé

Cette étude, réalisée par l'entreprise Rütter+Partner comble un manque. Jusqu'à présent, aucune étude n'avait été réalisée dans ce domaine.

Faute de standard international, l'étude réalisée sur mandat de l'Office fédéral du sport repose sur une définition large: le sport de haut niveau et populaire mais aussi les activités de loisirs et occasionnelles, la fréquentation comme spectateur de matches et autres manifestations ou la place du sport dans les médias sont pris en compte.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.