Navigation

Les perspectives de récession se confirment

Après la Banque nationale (BNS) et le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco), le Centre de recherches conjoncturelles de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (KOF) annonce à son tour la récession pour l'année prochaine.

Ce contenu a été publié le 17 décembre 2008 - 14:26

Dans ses prévisions d'automne, le KOF prévoyait encore une croissance de 0,3% pour 2009. Désormais, il table sur -0,5%, tandis que la BNS prévoit entre -0,5% et -1% et le SECO -0,8%.

Comme les autres, le KOF met en avant les conditions économiques mondiales, «qui se sont encore notablement dégradées». Depuis l'automne, les entrées de commande de l'industrie ont «sensiblement fléchi», tandis que la valeur des fortunes gérées par les banques suisses s'est encore réduite.

Sur les perspectives du chômage, le KOF est moins pessimiste que ses collègues: il prévoit une hausse à 2,8% en 2009 (3,3% pour le Seco, 3,5%-3,7% pour la BNS) et à 3,5% en 2010.

Selon le KOF, les possibilités d'intervention politique sont limitées, puisque la cause de la récession réside pour l'instant surtout dans le commerce extérieur.

Mercredi sort également le dernier baromètre conjoncturel de l'Institut Créa de macroéconomie appliquée de l'Université de Lausanne, qui montre lui aussi un déclin des indicateurs pour les trois prochains mois, même si la Suisse romande semble devoir résister mieux.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.