Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Orange et Sunrise renoncent à leur fusion

Les opérateurs téléphoniques Orange et Sunrise ont renoncé définitivement à fusionner après le veto mis par la Commission de la concurrence. Avec Swisscom, cette fusion aurait créé une position dominante collective sur le marché suisse, avait estimé le gendarme du marché.

Jeudi dernier, Orange et Sunrise avaient décidé de recourir auprès du Tribunal administratif fédéral contre l’interdiction de fusion décrétée un mois plus tôt par la Commission de la concurrence (Comco). Une semaine plus tard, les maisons mères respectives, France Telecom et TDC, ont indiqué avoir définitivement renoncé à la fusion après avoir analysé toutes les options.

«Nous sommes naturellement très déçus de ne pouvoir réaliser la fusion envisagée avec Sunrise. Une opportunité de redéfinir le marché suisse et d'offrir aux consommateurs les avantages d'une concurrence efficace et réelle vient d'être perdue», a déclaré Olaf Swantee, directeur exécutif Europe de France Télécom, cité dans un communiqué.

«Nous avons présenté un projet de fusion raisonnable, qui aurait offert des avantages aux consommateurs suisses et renforcé la concurrence. Mais la Comco a décidé que cela ne suffisait pas», a pour sa part affirmé Henrik Poulsen, le patron de TDC.

Dans sa décision rendue publique le 22 avril, la Comco avait fait valoir que le duopole constitué par Orange-Sunrise, d'une part, et Swisscom, de l'autre, aurait empêché toute concurrence effective. La nouvelle entité aurait détenu environ 40% du marché, et Swisscom 60%.

Sunrise est le deuxième opérateur de télécommunications en Suisse, avec 2,9 millions de clients qui utilisent ses services. Orange, troisième opérateur du pays, dessert 1,5 million de clients.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×