Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Services bancaires Ce que coûte un compte en banque pour un Suisse de l’étranger

Manhattan Office UBS

Le siège d'UBS à New York. Depuis quelques années, les Suisses de l'étranger paient des frais bancaires nettement plus élevés que ceux restés au pays.

(Keystone)

Depuis quelques années, les frais toujours plus élevés pour un compte dans une banque suisse sont un sujet d’irritation pour les Suisses de l’étranger. Même les pressions politiques n’ont pas aidé. Aujourd’hui, une banque cantonale montre que l’on peut faire autrement. 

L’essentiel en bref

  • Près de 800'000 Suissesses et Suisses vivent à l’étranger.
  • S’ils veulent un compte dans une banque suisse (pour autant qu’elle les accepte), les frais sont très élevés. Jusqu’à 40 fois plus que pour un client résidant en Suisse.
  • Les banques justifient ces écarts en invoquant les frais administratifs élevés.
  • Une motion qui demandait des conditions équitables pour les Suisses de l’étranger a été refusée au Parlement en février.
Fin de l'infobox

Pour Heinz Jüni, la colère a commencé à monter depuis huit ans. Il est déjà établi en Hongrie depuis 15 ans quand sa banque (Credit Suisse) lui écrit pour lui dire que «malheureusement, pour des raisons administratives et réglementaires», les frais de gestion de son compte doivent être augmentés. Et la facture passe à 45 francs par mois, soit 540 par année, neuf fois plus qu’avant.

Il tente bien de négocier, mais sans succès. La banque l’informe froidement qu’à partir d’un million de francs en dépôt, son compte serait «naturellement exempté de frais».

L’expatrié se met donc à la recherche d’une nouvelle banque. Mais les autres ne sont pas moins chères, voire même nettement plus. Cela peut aller jusqu’à 30 à 40 fois les taxes prélevées à un client résidant en Suisse.

En début d’année, la colère d’Heinz Jüni monte encore d’un cran lorsque la Chambre basse refuse une motion qui demandait des conditions équitables pour les Suisses de l’étranger. Au Club suisse, il rencontre régulièrement des gens qui tombent des nues en apprenant qu’il y a des exilés qui doivent payer entre neuf et 40 fois plus pour leur compte en Suisse qu’ils ne le faisaient avant. 

Frais bancaires

Frais bancaires pour les Suisses de l'étranger

Un problème brûlant

Remo Gysin, président de l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSELien externe), confirme que la colère est grande. Il reçoit des demandes du monde entier. De nombreux expatriés sont concernés, parce que pour beaucoup d’entre eux, il est important de garder un compte dans une banque suisse.

Par exemple, pour les paiements des retraites, ou lorsque l’on a des enfants qui étudient en Suisse. «Ou pour l’entretien de la tombe des parents décédés, ou si quelqu’un hérite d’un appartement ou d’une maison. Il y a x raisons pour lesquelles un Suisse de l’étranger a besoin d’un compte dans une banque suisse», explique le président de l’OSE.

"Il y a x raisons pour lesquelles un Suisse de l’étranger a besoin d’un compte dans une banque suisse"

Remo Gysin, OSE

Fin de la citation

Interrogées par «Espresso», le magazine sur la consommation de la radio-télévision publique alémanique SRF, huit grandes banques ont justifié ces tarifs par les frais administratifs. Remo Gysin ne conteste pas que ces frais doivent être pris en compte, mais il demande que l’on reste dans des proportions raisonnables. Est-ce que la gestion d’un compte pour un client à l’étranger coûte vraiment 40 fois plus que si ce client est en Suisse? Le président de l’OSE pose la question.

Car il est une banque qui parvient désormais à offrir aux expatriés des conditions équitables. Depuis la mi-mars, les clients de la Banque cantonale de Genève domiciliés à l’étranger paient 108 francs par années, soit «seulement» trois fois plus que ceux domiciliés en Suisse.

Conseils

  • Prenez contact avec votre banque avant de partir à l’étranger. Vos chances d’obtenir de bonnes conditions seront meilleures.
  • Négociez avec votre banque – et défendez-vous contre les taxes excessives.
  • En cas de besoin, contactez également l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE).


(Adaptation de l’allemand: Marc-André Miserez)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.