Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

UBS chiffre l'impact des conventions de double imposition

Les conventions de double imposition signées ou actuellement négociées par la Suisse et divers pays européens pourraient concerner des actifs investis d'UBS entre 15 et 40 milliards de francs. La banque confirme par ailleurs ses objectifs à moyen terme.

UBS a déjà ressenti les effets des mesures fiscales mises en œuvre en Europe, a précisé mardi à Londres lors de la journée des investisseurs Jürg Zeltner, patron de l'unité Wealth Management, laquelle regroupe les activités de gestion de fortune du numéro un bancaire helvétique. Les clients des pays voisins ont retiré plus de 20 milliards de francs ces douze derniers mois.

A fin septembre, les actifs investis d'UBS pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, (sans la Suisse) se montaient à 320 milliards de francs. Au total, ces avoirs atteignaient 787 milliards pour l'ensemble des activités de gestion de fortune.

De manière générale, l'UBS a réalisé en l'espace d'un an de grands progrès dans le cadre de son processus de transformation, a déclaré son patron Oswald Grübel. La banque dispose du modèle d'affaires adéquat, est bien positionnée en vue d'une future croissance et a renoué avec les profits.

Dans une telle situation, il n'y a donc pas lieu de modifier les objectifs à moyen terme exposés l'an passé lors de cette même journée, a poursuivi Oswald Grübel. Pour mémoire, l'établissement avait indiqué il y a une année tabler sur un bénéfice avant impôts de près de 15 milliards de francs dans les trois à cinq ans.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.