Navigation

Expo.02: pas assez de recettes financières

Les Passeports pour plusieurs jours ont de la peine à trouver preneur. Keystone

La vente des billets de l'Exposition nationale est en baisse. Et les recettes sont inférieures aux prévisions. La direction veut intensifier la promotion.

Ce contenu a été publié le 18 juillet 2002 - 21:51

Ces jours-ci, Expo.02 vend en moyenne 11 000 tickets. Des chiffres nettement inférieurs à l'objectif de 14 000 entrées fixé pour le mois de juillet.

Pire, elle vend surtout des tickets qui rapportent peu. Autrement dit, des billets de soirée à 10 francs.

Les Passeports pour plusieurs jours, eux, ont de la peine à trouver preneur. Résultat: les recettes sont de 25% inférieures aux prévisions.

Des parkings désertés

Le directeur des finances d'Expo.02 relativise. «Concernant la vente de billets, assure Walter Häusermann, nous somme en mesure de faire face à un manque à gagner allant jusqu'à 20% des chiffres budgétisés, soit quelque 60 millions de francs.»

Mais d'autres menaces financières pèsent l'exposition nationale. D'après Walter Häusermann, les parkings sont largement désertés. Et Expo.02 s'attend à un manque à gagner de 20 millions de francs.

Quant aux concessions accordées aux exploitants de restaurants et de magasins, elles devraient laisser un trou de quelques millions supplémentaires dans le budget.

Enfin, malgré une tendance à la hausse, les chiffres d'affaires des navettes Iris et des villages de tipis se révèlent décevant.

Intensifier la promotion

Malgré cet état de lieu peu réjouissant, la direction d'Expo.02 se refuse à parler de crise financière. Et évoque les caprices de la météo pour expliquer ses déboires.

Si le beau temps est au rendez-vous le matin, assure Tony Burgener, porte-parole de l'Exposition nationale, nous pouvons compter sur plus de 60 000 visiteurs chaque jour.

Pour l'instant, la météo maussade lui coûte chaque jour quelque 20 000 entrées.
La direction a décidé de renforcer sa promotion.

Notamment, en présentant Expo.02 comme une solution alternative aux musées en cas de mauvais temps.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.