Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'équipe de Suisse se rassure en battant l'Autriche

Le bonheur d'Hakan Yakin, qui vient de marquer le deuxième goal suisse.

(Keystone)

Deux goals de Streller et un de Yakin ont permis à l'équipe nationale suisse de football de battre l'Autriche par 3 à 1 à Zurich. La défaite contre le Japon est oubliée.

Ce match amical mettait aux prises les deux pays organisateurs de l'Euro 2008 l'an prochain.

Emmenée par un Tranquillo Barnetta au sommet de son art, la Suisse tient donc sa revanche sur l'Autriche.

Au Letzigrund devant 22'500 spectateurs, la sélection de l'entraîneur Köbi Kuhn s'est imposée 3-1 devant une équipe qui l'avait battue une année auparavant à Innsbruck.

Déjà auteur d'un doublé lors de la victoire 2-1 contre les Pays-Bas en août dernier à Genève, Barnetta a survolé de toute sa classe une rencontre qui ne restera pas dans les annales.

A la 2ème minute, le joueur du Bayer Leverkusen menait une rupture pour offrir le 1-0 à Streller. Puis à la 36ème, il passait en force pour délivrer un véritable caviar à Yakin pour le 2-1.

Le second exploit de Barnetta survenait au moment même où l'équipe de Suisse nageait en eaux troubles. L'égalisation d'Aufhoser à la 11ème sur un assist de Kuljic avait, en effet, brisé l'élan des Suisses.

A l'image d'un Senderos méconnaissable dont le remplacement à la pause par Grichting sonnait comme une sanction, les joueurs de Köbi Kuhn balbutaient leur football.

Si brillante face aux Néerlandais, la paire Inler-Fernandes perdait la bataille du milieu contre une équipe qui n'avait pourtant pas gagné un seul de ses huit derniers matches.

Pour Ludovic Magnin, «les Autrichiens sont restés très groupés derrière. Nous avons bien entamé la rencontre avant de nous compliquer la vie. Nous avons ensuite joué de manière plus simple. Les occasions sont alors venues».

«Ce n'était pas un grand match, reconnaît le Suisse romand. Nous n'avons pas assez posé le ballon. Mais nous sommes toujours dans la période des essais. Il faut, par ailleurs, retenir le résultat avant tout».

Quarantième choc

Préféré à Nkufo au coup d'envoi, Streller fut l'autre atout maître de Köbi Kuhn lors de ce 40ème Suisse - Autriche de l'histoire. L'attaquant du FC Bâle signait le 3-1 de la tête sur un corner botté par Barnetta à la 55ème. Menés, les Autrichiens ne possédaient pas les ressources tant physiques que mentales pour revenir au score.

«J'ai eu de bonnes situations devant la cage. Je suis heureux d'avoir marqué à deux reprises, déclarait Marco Streller au terme du match. Je peux remercier Barnetta. Maintenant, il convient de bien enchaîner avec ce match de mercredi contre les Etats-Unis».

Si elle «gomme» quelque peu l'incroyable couac de Klagenfurt contre le Japon à la mi-septembre, cette victoire ne doit pas masquer les lacunes de l'équipe de Suisse. Elle fut réellement dans les cordes durant le premier tiers du match avec une défense qui est apparue bien vulnérable.

Deux enseignements

Köbi Kuhn a finalement recueilli deux enseignements majeurs de ce match. Il possède vraiment un joueur de classe mondiale en la personne de Barnetta. Il a compris également que la Suisse ne peut pas se passer de Patrick Müller, blessé samedi.

«Nous avons connu vingt minutes bien délicates en première période, analyse Köbi Kuhn. Je tiens à souligner la performance remarquable de Barnetta. Il a forcé la décision dans ce match grâce à deux actions fantastiques.»

L'entraîneur suisse confie toutefois ne pas pouvoir être «pleinement satisfait à l'issue de cette rencontre. Nous avons commis trop d'erreurs à mon goût».

En face, l'entraîneur Josef Hickersberger dit féliciter «la Suisse pour un succès qui est mérité. Nous avons offert toutefois bien des cadeaux. (...) Les Suisses ont su exploiter parfaitement nos erreurs.»

swissinfo et les agences

Faits

Suisse - Autriche 3-1 (2-1).

Buts: 2ème minute Streller 1-0. 11ème Aufhauser 1-1. 36ème Yakin 2-1. 55ème Streller 3-1.

La Suisse jouera son prochain match amical le 17 octobre à Bâle contre les Etats-Unis.

Fin de l'infobox

Euro 2008

L'Euro 2008 aura lieu du 7 au 29 juin en Suisse et en Autriche.

Sur 31 matches, 15 seront joués en Suisse et 16 en Autriche, avec la finale à Vienne.

Un total de 1,05 million de billets ont été émis.

Jusqu'à 5,4 millions de spectateurs sont attendus en Suisse, dont 1,4 million provenant de l'étranger.

2500 journalistes commenteront les matches.

Le coût total est estimé à 182,1 millions de francs. La contribution de la Confédération se monte à 82,8 millions.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.