L'hiver déboule sur les routes suisses

Plusieurs cols ont dû être fermés en raison des importantes chutes de neige Keystone Archive

La neige qui est tombée vendredi a provoqué un chaos général sur les routes et les cols suisses. Et la fermeture du San Bernadino.

Ce contenu a été publié le 23 novembre 2001 - 18:41

Cette fois, l'hiver s'est vraiment installé en Suisse. Dans la nuit de jeudi à vendredi, 20 à 30 centimètres de flocons sont tombés sur les hauteurs. Et, dans la journée de vendredi, la plupart des cols et des principaux axes de transit helvétiques ont été sérieusement perturbés.

Pour preuve, dans l'après-midi, les embouteillages de camions avaient déjà gagné la moitié du pays.

San Bernardino fermé

Très utilisé depuis la fermeture du tunnel du Gothard, l'axe du San Bernardino a dû être interdit aux camions. Et les routiers empruntant cette route ont été stoppés dans les cantons de Zurich et de Schwytz. Ce qui a entraîné de gros ralentissements, sinon plus, sur l'autoroute A13.

Entre midi et 16h00, l'autoroute du San Bernardino a même été entièrement fermée au trafic dans les deux sens, entre Andeer (GR) et Pian San Giacomo (GR). En début de soirée, le trafic a été rétabli. Mais pour les voitures seulement qui peuvent traverser le tunnel en trafic alterné.

La circulation des poids lourds est toujours interdite, dans les deux sens, entre Coire (GR) et Mesocco (TI). Et, au Tessin, les camions sont arrêtés dès la région de Bellinzone.

Trains au Gothard

Au Gothard, les CFF ont réagi très vite en augmentant la cadence des navettes ferroviaires.

A court terme, ils ne peuvent pas augmenter la fréquence pour le transport des camions. Les terminaux de chargement ne permettent pas d'acheminer plus de 14 poids lourds dans chaque sens.

En revanche, pour les voitures, des navettes circulent désormais toutes les 40 minutes (au lieu de toutes les heures). Des navettes qui sont en mesure de transporter, dans chaque sens, au moins 100 véhicules par heure.

Pour autant, les temps d'attente sont importants. Il faut en effet patienter jusqu'à quatre heures à Airolo (TI) pour aller en direction du nord et trois heures à Göschenen (UR) pour rejoindre le sud.

Faute de matériel roulant, les CFF ne sont pas en mesure d'augmenter davantage la cadence. Ils envisagent, toutefois, d'étendre les horaires de circulation des trains qui traversent actuellement le tunnel de 07h40 à 23h00.

Verglas en plaine

Plusieurs autres cols ont, eux aussi, dû être fermés en raison des importantes chutes de neige. Notamment la Fluela, la Furka, le Grimsel, le Nufenen, le Susten et le Col de la Croix.

Le col du Simplon, lui, est longtemps resté impratiquable pour les camions avec remorque. Quant au tunnel du Grand-Saint-Bernard (VS), il a été interdit au trafic poids lourd. Momentanément.

Depuis, dans les deux cas, les routes ont, en effet, été dégagées. Mais elles restent enneigée des deux côtés.

Quant aux températures, elles ont fortement chuté. D'où un risque persistant de verglas.

Vendredi, elles avoisinaient zéro degré en plaine et elles se situaient sous cet isotherme sur les hauteurs. Les météorologues ont ainsi enregistré -11 degrés au Pilatus et -14 degrés au Saentis.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article