La Chine a vivement critiqué lundi les Etats-Unis pour avoir fait croiser un navire de guerre en mer de Chine méridionale à proximité d'îles contrôlées par Pékin. Et cela, le jour même de la reprise de discussions commerciales bilatérales.

L'incident s'est produit lors de la venue de négociateurs américains dans la capitale chinoise. Ces derniers viennent tenter de mettre fin à la guerre commerciale qui déchire depuis l'an dernier les deux premières économies mondiales.

La marine américaine mène régulièrement des opérations baptisées "liberté de navigation" en mer de Chine méridionale. Dans cette région, Pékin a construit des installations militaires sur des îlots à l'appui de ses importantes prétentions territoriales.

Bras de fer

Le destroyer USS McCampbell est entré lundi dans les eaux de l'archipel des Paracels - connu sous le nom de Xisha en mandarin -. Il veut ainsi "contester des revendications maritimes excessives", a indiqué à l'AFP Rachel McMarr, porte-parole de la flotte américaine dans le Pacifique.

La Chine a confirmé le passage du bateau américain. Elle a souligné qu'il avait enfreint la souveraineté chinoise et qu'elle avait déployé des avions et des navires de guerre pour lui intimer l'ordre de quitter la zone.

Plainte officielle

"Nous exhortons les Etats-Unis à arrêter immédiatement ce type d'actions provocatrices", a réagi Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Il a souligné que Pékin avait protesté officiellement auprès de Washington.

"La partie chinoise continuera à prendre les mesures nécessaires pour défendre sa souveraineté et sa sécurité nationales", a-t-il conclu. La Chine, arguant d'une présence plus ancienne en mer de Chine méridionale, dispute à plusieurs pays riverains (Vietnam, Philippines, Malaisie, Brunei) des îles et îlots de la zone, chaque nation en contrôlant plusieurs.

"Toutes (nos) opérations (...) démontrent que les Etats-Unis voleront, navigueront et opéreront là où le droit international le permet. C'est vrai en mer de Chine méridionale comme ailleurs dans le monde", a déclaré la porte-parole américaine.

L'archipel des Paracels est revendiqué par la Chine et le Vietnam. Mais Hanoï en a perdu le contrôle dans les années 1970 après une bataille remportée par Pékin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.