Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La 5e révision de l'AI clairement acceptée

La 5e révision entend mieux intégrer les handicapés au monde du travail.

(Keystone)

Même si le résultat n'est pas encore définitif, la tendance est claire. Les Suisses ont accepté la 5e révision de l'Assurance invalidité.

Les calculs de l'Institut gfs.bern, pour le compte de SRG-SSR idée suisse laissent prévoir globalement une acceptation à plus de 60%. Et plus nette encore en Suisse alémanique qu'en Suisse latine.

Plus de la moitié des cantons ont désormais livré leurs résultats définitifs. Et c'est presque partout oui, dans des proportions allant de 55 à 80%.

Pour l'instant, seuls Genève et Fribourg refusent le révision, mais du bout des lèvres, avec respectivement 50.9 et 50,1% de non.

Assaisnissement nécessaire



Depuis quelques années, l'Assurance invalidité (AI) est un des thèmes chauds du débat politique suisse. Et ceci principalement en raison de la situation financière dans laquelle se trouve cette assurance sociale.

En 2006, l'AI a enregistré un déficit de 1,6 milliard de francs et sa dette cumulée dépasse désormais les 9 milliards. Les raisons de cette situation sont à chercher dans la forte augmentation du nombre des invalides: si en 1990, 3,2% de la population active touchait une rente, cette proportion est passée à 5,3% en 2005.

Toutes les formations politiques sont d'accord sur le fait qu'un assainissement est urgent, mais les positions divergent sur les moyens d'atteindre l'objectif.

Approuvée par la majorité bourgeoise du Parlement, la 5e révision a mécontenté la gauche, qui a fini par se rallier au référendum, lancé au départ par une petite organisation d'invalides.

Ce que prévoit la révision

Le texte soumis au vote des citoyens ce week-end vise à faire économiser 596 millions de francs par année jusqu'en 2025 à l'AI, qui retrouverait ainsi l'équilibre financier dès 2009. Pour arriver à ce résultat, la révision entend réduire à long terme le nombre des nouvelles rentes.

Il est ainsi prévu des mesures pour déceler précocement les symptômes qui pourraient conduire à une invalidité et pour permettre la poursuite de l'activité salariée de ceux qui en sont atteints. La révision met également beaucoup de poids sur les mesures qui favorisent la réintégration professionnelle des handicapés.

D'autres économies sont attendues d'une définition plus restrictive du concept d'invalidité – et donc du droit à la rente – et de la réduction de quelques prestations.

C'est ainsi qu'on assisterait à des coupes dans la rente destinée à compenser l'impossibilité de faire carrière pour les jeunes invalides ou dans les rentres complémentaires pour les conjoints.

Les arguments des opposants

Les promoteurs du référendum font toutefois remarquer que les économies réalisées avec la réduction des rentes finiront par être compensées par l'augmentation d'autres prestations, par exemple de l'assistance sociale. Aujourd'hui déjà, une rente AI, qui est légèrement supérieure à 2000 francs par mois, ne suffit pas à mener une vie descente.

Quant aux mesures en vue de la réintégration professionnelle, elles risquent de n'avoir aucune efficacité. En effet, dénoncent les adversaires de la révision, aucune obligation n'est faite aux employeurs. Ces mesures ne seront appliquées que sur une base purement volontaire.

swissinfo et les agences

En bref

Proposée par le gouvernement, la 5e révision de l'Assurance invalidité à été acceptée par 118 voix contre 68 au Conseil national (chambre du peuple) et par 35 voix contre 7 au Conseil des Etats (chambre des cantons).

La demande de référendum, lancée au départ par le Centre pour une vie autonome, une petite organisation d'invalides, a été déposé le 25 janvier 2007 à la Chancellerie fédérale, munie de plus de 68'000 signatures, alors que 50'000 sont requises.

S'agissant d'un référendum contre une loi, le résultat se joue à la majorité du peuple uniquement. Lors de modifications de la Constitution (qui peuvent être proposées par initiative populaire), la majorité des cantons est également requise.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×