Le président américain Donald Trump a vanté mercredi une nouvelle fois "l'incroyable accord commercial" négocié avec Pékin, alors qu'un certain scepticisme s'exprime sur sa portée réelle. Selon lui, la Chine a déjà commencé à acheter des produits agricoles américains.

Pékin s'est engagé à acheter de 40 à 50 milliards de dollars de produits agricoles américains la semaine dernière à l'issue d'une ronde de négociations, qui doit mettre fin à la guerre commerciale entre les deux premières économies au monde, a-t-il affirmé.

Comme il l'avait déjà fait vendredi, M. Trump a assuré que l'accord était en cours de rédaction et qu'il pourrait être signé en marge du sommet de l'APEC, l'association des pays riverains du Pacifique, au Chili en novembre, entre lui et le président chinois Xi Jinping.

"Ils ont commencé à acheter", a dit le président au cours d'une conférence de presse avec le président italien Sergio Mattarella, ajoutant que le "président Xi et moi signeront probablement là-bas" au Chili.

"Phase 1"

Son ministre des finances, Steven Mnuchin a pour sa part indiqué mercredi qu'il rencontrerait sans doute le vice-premier ministre chinois Liu He au Chili "avant que les présidents [chinois et américain, ndlr] se réunissent".

M. Mnuchin n'a pas exclu de "devoir voyager" vers la Chine avec l'ambassadeur au commerce et négociateur en chef américain Robert Lighthizer. Il a détaillé le contenu de ce qu'il appelle "la phase 1" de l'accord commercial avec Pékin, qui reste encore à coucher sur le papier.

Ce volet comprend donc un chapitre sur les droits de propriété intellectuelle, des questions structurelles concernant l'agriculture, les services financiers, un accord d'achats de produits agricoles, des dispositions concernant les devises et, enfin, des règles concernant l'application de l'accord.

Les transferts de technologie ont aussi été en partie abordés, mais feront l'objet de la "phase 2" de l'accord, a ajouté M. Mnuchin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.