La Poste affiche des résultats «insuffisants»

Keystone

La Poste est insatisfaite de ses résultats au premier semestre. Le chiffre d'affaires a augmenté de 5% par rapport à l'année précédente, à 3,102 milliards de francs. Le bénéfice reste à la traîne, passant de 95 à 101 millions.

Ce contenu a été publié le 30 août 2001 - 17:19

Ce résultat pour les six premiers mois est «de nouveau insatisfaisant», admet jeudi la Poste dans un communiqué. On est loin d'une rentabilité du chiffre d'affaires de 5 à 8% et d'un bénéfice annuel de 4 à 500 millions préconisés par Ulrich Gygi, souligne André Mudry, porte-parole de La Poste.

Le trafic postal s'est développé de manière inégale. L'unité colis a légèrement augmenté son chiffre d'affaires mais les volumes ont baissé de 9% en raison de la hausse des prix décidée en début d'année et de la concurrence accrue. Le courrier A et B n'a, à nouveau, enregistré qu'une hausse minime des volumes.

Investissements limités

Les charges d'exploitation ont crû presque aussi fortement que le chiffre d'affaires. Bien que les effectifs aient légèrement baissé (275 postes de moins qu'au 1er semestre 2000), les charges de personnel ont augmenté après un relèvement des salaires.

Au vu de ces résultats, les investissements requis d'urgence pour prospecter dans de nouveaux secteurs et pour assurer l'avenir ne peuvent être financés de façon suffisante, constate André Mudry. L'entreprise est encore loin d'un rendement sur chiffre d'affaires conforme à la branche et d'un taux d'autofinancement approprié.

Le deuxième semestre devrait clôturer en baisse par rapport aux six premiers mois, notamment en raison des principales charges qui grèvent les comptes vers la fin de l'année. La direction table néanmoins sur un résultat annuel légèrement supérieur à celui de l'exercice précédent.

Espoir dans Postfinance

Pour sortir du marasme, elle mise avant tout sur l'unité d'affaires Postfinance. Par rapport au premier semestre 2000, celle-ci a vu progresser le nombre des transactions de 4,8% à 368 millions. Le volume des fonds de la clientèle a augmenté de 6,2% pour s'établir à 21,988 milliards de francs.

Le Conseil fédéral devrait décider cet automne si Postfinance peut étendre ses activités aux opérations de crédits. Neuf centres de conseils ont déjà été ouverts depuis janvier. A terme, il devrait y en avoir entre 50 et 100.

L'offre des produits s'est étoffée en mai par des assurances vie liées à des fonds. Deux fonds en actions complèteront la palette en novembre. Le site Internet continue en outre de développer ses services de courtage en ligne.

Yellowworld reconcentré

L'entreprise poursuit la réorganisation de son réseau postal qui s'étalera sur les cinq années à venir. Jusqu'ici, quelque 101 offices de postes ont été restructurés. Deux centres de marketing direct à Delémont et Bienne doivent s'ouvrir dès octobre. 50 nouveaux emplois seront créés d'ici à fin 2002.

Autre mesure d'économie, La Poste reconcentre yellowworld, «resté en deçà de ses attentes», a précisé le porte-parole. Le portail qui proposait une offre généraliste se recentre sur des services et des informations sur les produits postaux. Il continuera d'offrir des solutions globales, secteur de fort potentiel.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article