Navigation

La réforme des retraites en Suisse: l’Himalaya plutôt que le Cervin

Dans bien des pays du monde, la réforme des retraites reste un point très urgent de l’agenda politique. En Suisse, tous les grands projets de réforme depuis 2003 ont échoué. La démocratie atteint-elle ici ses limites? Face à cette montagne de défis, la politologue Silja Häusermann explique comment le sommet pourrait être atteint.

Ce contenu a été publié le 18 avril 2021 - 09:15

Les tendances démographiques des pays occidentaux sont similaires: le nombre de retraités augmente, tandis que le nombre d’actifs qui financent les pensions diminue en termes relatifs. En Suisse, il conviendrait de procéder à des ajustements, de sorte que les rentes de l’assurance vieillesse et survivants (AVS) – le fleuron du système suisse de sécurité sociale – soient également garanties à partir de 2030.

La dernière tentative pourrait également échouer dans les urnes: lors de la session de printemps, le Conseil des États, la Chambre haute du Parlement suisse, a surtout ajusté l’âge de la retraite des femmes, le faisant passer de 64 à 65 ans. Dans le même temps, la compensation prévue par le Conseil fédéral a été presque réduite de moitié. Le débat au Conseil national – Chambre basse – aura lieu lors d’une session ultérieure.

Silja Häusermann, professeure de sciences politiques à l’Université de Zurich, explique comment augmenter les chances d’un oui dans les urnes: le Parlement doit élaborer un projet de réforme sous la forme d’un paquet dans lequel les pertes et les compensations sont aussi équilibrées que possible.

Les commentaires ont été désactivés pour cet article. Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.