La Suisse et l'Autriche prêtes à organiser l'Euro 2008

L'Autrichien Beppo Mauhart (à gauche) et le Suisse Ralph Zloczower sont d'accord pour boucler le dossier d'ici au printemps 2002. Keystone

Les Fédérations autrichienne et suisse de football se sont réunies vendredi à Muri pour mettre au point le calendrier du dépôt de la candidature commune pour l'organisation du championnat d'Europe 2008. Rien ne semble plus devoir arrêter la marche des deux pays voisins.

Ce contenu a été publié le 09 mars 2001 - 18:48

Cette rencontre est la suite logique de l'accord de soutien officiel intervenu à fin février entre les ministres des sports des gouvernements suisse et autrichien.

La volonté de la Suisse et de l'Autriche d'aboutir à un concept commun existe pour l'Euro 2008. Il doit encore se renforcer ces prochains mois, afin de pouvoir présenter un projet susceptible d'entrer en concurrence avec d'autres candidatures (Danemark, Norvège, Finlande, Russie).

Avec leurs infrastructures modernes dans les transports, l'hôtellerie et la communication, la Suisse et l'Autriche possèdent de gros atouts entre leurs mains.

Les deux pays ont surtout entrepris de construire des stades modernes. Même si, pour l'heure, l'Autriche n'est pas beaucoup plus avancée que la Suisse dans la construction de ses futurs nouveaux temples du football.

Tous ces éléments ne devraient pas laisser insensibles les membres de l'Union européenne de football (UEFA).

Ce serait la première fois que l'Autriche participerait à un événement de cette envergure internationale. Quant à la Suisse, (qui a déjà organisé le Mondial en 1954), son label est exportable, même s'il n'est pas un gage de réussite, comme on a pu le constater au moment du vote du CIO pour Sion 2006.

Reste que la Suisse et l'Autriche peuvent aujourd'hui citer en référence les Pays-Bas et la Belgique, qui ont réussi l'organisation conjointe de la phase finale du Championnat d'Europe des nations 2000.

Rappelons encore que le dépôt officiel des candidatures doit intervenir en automne 2002. Alors que le vote final y relatif se déroulera au printemps 2003.

Raison pour laquelle, le président de la Fédération autrichienne de football, Beppo Mauhart, s'est fixé un premier objectif: «Au plus tard au printemps 2002, le dossier commun (helvético-autrichien) doit être bouclé, afin que nous puissions ensuite entamer le lobbying».

Justement, vendredi à Berne, il a été décidé qu'un Comité d'organisation sera créé à l'occasion de la prochaine réunion entre les deux fédérations le 17 avril à Zurich.

Le dossier de candidature commune doit parvenir à l'UEFA en juillet 2002 et l'organisateur de l'Euro 2008 sera désigné en mars 2003.

Emmanuel Manzi

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article