Michael von Grünigen troisième ex-aequo

De gauche à droite: Stephan Eberharter, le gagnant Frederic Covili, Fredrik Nyberg et Michael von Grünigen. Keystone

Grand favori du premier slalom géant de la saison, le Suisse accroche le podium de justesse. Le Français Covili et l'Autrichien Eberharter étaient plus forts.

Ce contenu a été publié le 28 octobre 2001 - 15:30

Quatrième l'an dernier sur les pentes du glacier de Sölden, Michael von Grünigen, champion du monde en titre de la spécialité, n'a pas trouvé les ressources nécessaires pour s'imposer. Il partage la troisième place du podium avec le Suédois Nyberg.

«Je suis heureux de terminer sur le podium ici. Bien sûr, j'étais le favori de cette course, mais je savais que plusieurs autres skieurs étaient capables de l'emporter. La preuve avec Covali. C'est très bien pour le ski en général», concédait le Bernois.

Bilan mitigé pour les Suisses

«Un podium c'est déjà cela», analysait Steve Locher dans l'aire d'arrivée. Non qualifié pour la seconde manche - à l'image de Beni Hofer et Thomas Geisser - le Valaisan a suivi attentivement la prestation de ses coéquipiers.

«Au vu des temps réalisés par Michael lors des entraînements, nous pensions qu'il pouvait faire mieux. Il en va de même pour Didier Cuche, qui ne finit que 17e. Par contre la 14e place de Didier Défago est de bonne augure.»

Avec deux coureurs seulement classés parmi les quinze premiers, le bilan du camp suisse est mitigé. Ce d'autant que Tobias Grünenfelder termine 20e et le vétéran Paul Accola 24e.

Ce résultat d'ensemble ne satisfait absolument pas l'Autrichien Dieter Bartch, chef alpin messieurs de l'équipe de Suisse. «Le podium de Michael est une bonne performance mais à l'avenir je veux que trois Suisses figurent dans les dix premiers», maugréait-il, gourmand.

Une première pour Covili

Surprenant médaillé de bronze en géant lors des derniers mondiaux de Sankt-Anton, le Français Frédéric Covili a confirmé de brillante manière qu'il faudra désormais compter avec lui. L'athlète des Ménuires a signé son premier succès en Coupe du monde sur le glacier autrichien.

«Je n'arrive pas encore totalement à réaliser. Car avoir Michael von Grünigen à sa gauche n'arrive pas tous les jours», lançait, tout sourire, le Français.

Direction: les Etats-Unis

Devant son public et privé d'Hermann Maier, la Wunderteam a placé quatre coureurs dans le quinze meilleurs. Auteur d'un superbe second parcours, Eberharter s'adjuge la deuxième place finale.

Le Cirque Blanc a repris ses droits à Sölden. Ce prologue a même livré d'intéressants premiers enseignements. Les acteurs vont désormais prendre la direction des Etats-Unis. Ils disputeront deux slaloms géants et trois slaloms spéciaux à Aspen, à la fin du mois de novembre.

Mathias Froidevaux, Sölden

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article