Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Plus ivres qu'on ne le pense!

L'ivresse ponctuelle correspond à cinq verres de vin, selon l'ISPA. Et cela deux fois par mois.

(Keystone)

En Suisse, près d'un million de personnes font des excès d'alcool au moins une fois toutes les deux semaines.

Selon une étude de l'Institut de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), l'ivresse ponctuelle n'est pas un phénomène réservé à la jeunesse. Elle concerne toute la population.

931'000 personnes sont ponctuellement ivres en Suisse, selon une étude de l'ISPA publiée mardi et conduite sur mandat de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Par ivresse ponctuelle, l’ISPA entend cinq verres d'alcool ou plus pour les hommes et quatre verres ou plus pour les femmes, au moins deux fois par mois. Autrement dit, environ cinq chopes de bière ou verres de vin.

D'autre part, 400'000 auteurs d'ivresses ponctuelles ont une consommation particulièrement risquée, ces personnes buvant au moins deux fois par mois huit verres d'alcool (hommes) ou six verres d'alcool (femmes) à chaque occasion.

Surtout les hommes

Elément nouveau révélé par cette étude: l'ivresse ponctuelle n'est pas uniquement un problème qui touche les jeunes, contrairement à ce qu’on pensait jusqu’ici, mais un phénomène répandu dans toute la population. Et elle concerne deux fois plus d'hommes que de femmes.

«Boire de l'alcool entre hommes est depuis longtemps ancré dans notre société comme typique de la culture de boire masculine et constitue un rituel social accepté», souligne Gerhard Gmel, responsable de la recherche à l'ISPA.

Conséquences

«Toute une série de conséquences néfastes résulte de l'ivresse ponctuelle, s’alarme encore l'ISPA dans un communiqué diffusé mardi. Survenant le plus souvent à l'extérieur, notamment lors de sorties ou de fêtes de fins de semaine, elle entraîne un risque très élevé d'accidents de la route.»

L'ivresse ponctuelle est également à l'origine de problèmes familiaux, comme la violence domestique. Chez les jeunes, elle comporte des risques particulièrement élevés d'accidents, d'intoxications éthyliques, de rapports sexuels non protégés et de problèmes scolaires.

Par conséquent, l’Institut de prévention demande que des «mesures politiques efficaces» soient mises en place. Elle suggère que le prix des boissons alcooliques soit sensiblement augmenté et le nombre des débits d'alcool réduit.

swissinfo

En bref

- L'ISPA définit l'ivresse ponctuelle comme une consommation d'alcool excessive entraînant des atteintes physiques et psychiques.

- Elle se manifeste par une capacité réduite de réaction, de jugement et de contrôle de soi, des difficultés de concentration et de coordination.

- Pour l'ISPA, on peut parler d'ivresse et d'intoxication dès qu'il y a consommation de quatre à cinq verres d'alcool.

- L'ivresse ponctuelle correspond à cette dose d'alcool - ou plus - consommée une fois tous les quinze jours.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×