Navigation

La Suisse doit-elle défendre ses valeurs ou son économie?

swissinfo.ch

La Suisse invoque volontiers sa tradition humanitaire, mais elle souhaite également préserver ses activités économiques. Ces deux ambitions provoquent des conflits d’intérêts récurrents. swissinfo.ch a demandé aux cinq plus grands partis politiques du pays de quel côté devait balancer le cœur de la Suisse.

Ce contenu a été publié le 14 mai 2019 - 08:23

L’été dernier, afin de satisfaire l’industrie de l’armement, le gouvernement helvétique a décidé de faciliter l’exportation d’armes vers les pays en proie à des conflits internes. Il s’est justifié en invoquant des considérations économiques: les fabricants d’armes suisses ne peuvent survivre à long terme que si les règles à respecter sont les mêmes que celles de leurs concurrents européens.

Cette décision a provoqué une levée de boucliers. Les médias ont ajouté de l’huile sur le feu en dévoilant que des armes suisses avaient été utilisées dans les combats en Syrie et au Yémen. Face à la pression, le gouvernement a finalement fait marche arrière. Une coalition interpartis a décidé d’aller plus loin et de lancer une initiative «de rectification»Lien externe, qui exige que le peuple et le parlement aient leur dernier mot sur les futures exportations d’armes.

Le conflit d’intérêts entre activités économiques et tradition humanitaire n’est pas nouveau, mais il suscite encore et toujours de multiples débats. En tant que dépositaire des Conventions de GenèveLien externe et siège du Comité international de la Croix-Rouge (CICRLien externe), la Suisse se considère comme la gardienne du droit humanitaire international.

Nous avons demandé à cinq membres de la commissionLien externe de politique extérieure du Conseil national (Chambre basse du Parlement) ce que devait défendre en premier lieu la Suisse en cas de doute: ses intérêts économiques ou ses valeurs humanitaires? Les politiciens avaient chacun une minute à disposition pour dévoiler la vision de leur parti.

​​​​​​​

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.