Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Baromètre électoral 2017 La Suisse reste une île de stabilité politique

Sala del Consiglio  nazionale

Les têtes changent, mais répartition des forces reste très stable sous la Coupole fédérale.

(Keystone / Anthony Anex)

Alors que la situation politique dans les pays voisins a radicalement changé au cours des derniers mois, l'équilibre entre les partis en Suisse reste globalement stable en ce milieu de législature. Selon le baromètre électoral 2017 de la SSR, Verts, Verts libéraux et libéraux-radicaux progressent légèrement, tandis que socialistes, démocrates-chrétiens et démocrate du centre perdent un peu de terrain. 

Dans de nombreux pays européens, on observe régulièrement de grandes variations dans les rapports de force entre principaux partis nationaux. Cette année encore, ce fut le cas en France, en Allemagne et en Autriche, où les élections législatives ont fortement modifié le cadre politique. Par rapport à ces pays voisins, la Suisse reste en revanche une île de stabilité politique. 

Des variations, mais légères 

Le baromètre électoral de la Société suisse de radio-télédiffusion (SSR), réalisé par l'Institut d'études sociales et politiques de Zurich (sotomoLien externe) entre le 28 septembre et le 2 octobre, en témoigne une fois de plus. Selon l'enquête, pour laquelle 14’063 personnes ont été interrogées dans toute la Suisse, il n’y a que de légères variations entre les principaux partis nationaux au milieu de la législature. 

En ce qui concerne les formations politiques les plus à droite, l'Union démocratique du centre (UDC) voit son électorat se réduire de 0,7 point par rapport aux élections fédérales de 2015, mais reste solidement en tête, devant tous les autres partis, avec 28,7% des voix. Le Parti libéral-radical (PLR) varie lui aussi de 0,7 points, mais vers le haut, passant à 17,1% des voix, ce qui renforce sa position de 3e parti national. 

Le PLR se rapproche ainsi du Parti socialiste (PS), qui enregistre la perte la plus lourde (- 1,1 point), ce qui le ramène à un total de 17,7% des voix. Dans le camp de la gauche, l’affaiblissement du PS est compensé par la progression du Parti écologiste suisse (PES / les Verts), qui gagne un point et se hisse ainsi à 8,1%. 

Contenu externe

Graphique sur la force des partis

Evolution de la force des partis

Le centre à la peine 

Parmi les formations du centre, le long déclin du Parti démocrate-chrétien (PDC) se poursuit: en perdant 0,7 point, il ne représente désormais plus que 10,9 % des voix. Le Parti bourgeois démocratique (PBD), qui avait atteint son apogée en 2011, continue aussi de glisser vers le bas: la petite formation du centre se retrouve à 3,4%, en baisse de 0,7 point par rapport aux élections fédérales d’il y a deux ans. Les Verts libéraux (VL), quant à eux, sont renforcés, augmentant leur électorat de 0,8 point à 5,4 %. 

Les données du sondage confirment en grande partie les tendances des élections cantonales de ces deux dernières années. Depuis le début de la nouvelle législature, près de la moitié des cantons ont renouvelé leur parlement. Ces élections ont également vu une progression du PLR, du PSE et des VL, au détriment de l'UDC, du PDC et du PBD. La seule exception est le PS, qui est sorti renforcé des élections cantonales, alors qu'il subit un recul dans le baromètre électoral. 

Fidèles 

La stabilité du cadre politique est également confirmée par le faible taux de fluctuation des électeurs, qui sont restés à une écrasante majorité fidèles à leurs partis. 87% des personnes interrogées ont indiqué continuer à faire confiance à la formation politique pour laquelle elles avaient voté il y a deux ans. 

Enfin, en ce qui concerne les thèmes qui préoccupent le plus les électeurs, la migration et l'asile restent au premier plan. Selon 21 % des personnes interrogées, il s'agit du problème le plus urgent à résoudre. En deuxième position, on trouve la politique de santé, en particulier la question de l'augmentation des primes d'assurance maladie, qui est considérée comme prioritaire par 20% des personnes interrogées. Suivent les thèmes des assurances sociales (17%), de l'environnement et du climat (13%), du marché du travail (8%), du système politique (5%) et de l'économie (4%).


(Traduction de l'italien: Olivier Pauchard)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×