Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Engagement contre la peine de mort

A l’occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort, la ministre des Affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey, a rappelé l’engagement de la Suisse pour l'abolition de cette pratique en toutes circonstances et dans toutes les régions du monde.

«La peine capitale constitue une atteinte aux droits humains les plus fondamentaux», a souligné dimanche Micheline Calmy-Rey dans un communiqué. Cette pratique «n'apporte pas de réparation, n'a aucun caractère dissuasif et ne protège dès lors pas davantage la société», a-t-elle poursuivi.

La cheffe du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a également critiqué l'aspect irrévocable de la peine de mort, qui «n'est pas non plus sans poser de problème» puisque l'on sait qu'elle a été «trop souvent appliquée à des innocents ou pratiquée sur une base discriminatoire.»

La Suisse a parrainé la quatrième édition du Congrès mondial contre la peine de mort qui s'est tenu à Genève en février dernier. Et elle accueillera dès 2011 le secrétariat de la Commission internationale contre la peine de mort (CIPM) à Genève, au sein de l'Académie de droit international humanitaire et de droits humains.

L'un des objectifs de la CIPM, au sein de laquelle siège l’ancienne conseillère fédérale Ruth Dreifuss, est d'atteindre d'ici 2015 un moratoire sur les exécutions le plus large possible. Mais un autre est aussi d'agir pour la suspension d'exécutions dans des cas où le droit international restreint l'application de la peine de mort.

Dans le monde, 58 Etats pratiquent encore la peine de mort. Selon Amnesty International, en 2009, au moins 714 personnes ont été exécutées dans 18 pays. Des chiffres qui ne comprennent pas la Chine, puisque le pays manque de transparence sur le nombre d’exécutions et de condamnations à mort, qui auraient touché des milliers de personnes l’année dernière.

swissinfo.ch et les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.