Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les libéraux-radicaux entrent en campagne

Le Parti libéral-radical (PLR / droite) de positionne en vue des élections fédérales de 2011 grâce à une prise de position sur l’Union européenne (UE) et la politique étrangère. Pour les délégués du partis, la voie bilatérale reste la meilleure option.

Le PLR souhaite une politique étrangère suisse «offensive» et «globale». Réunis samedi à Herisau, ses délégués ont approuvé un «papier de position» intitulé «La Suisse face à la mondialisation» qui regroupe 13 propositions du parti.

Les libéraux-radicaux prônent notamment la conclusion de nouveaux accords bilatéraux avec l’UE. Quant à une adhésion, il n’en est pas question pour le moment. Les libéraux-radicaux jugent qu’il y a encore trop d’inconnues concernant l'avenir de l’UE.

Parmi les revendications du PLR figurent aussi la «conclusion rapide» du Cycle de Doha ainsi que l'élargissement du réseau des accords de libre-échange, notamment avec les pays et régions émergents. La Suisse doit aussi assumer des postes importants au sein des organisations internationales.

Les délégués ont par ailleurs donné leur mots d’ordre pour les votations fédérales du 28 novembre. Ils refusent très nettement l’initiative pour le renvoi des criminels étrangers, mais plébiscitent son contre-projet que le PLR a contribué à élaborer.

A noter enfin que le ministre démissionnaire des Finances Hans-Rudolf Merz a profité de cette assemblée pour prendre congé de ses troupes.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.