Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Premier puck de match pour Lugano

Le Luganais Olivier Keller samedi dernier au Hallenstadion.

(Keystone)

La tension sera à son comble mardi soir à la Resega. Lugano n'a en effet plus besoin que d'une victoire sur les Lions de Zurich pour fêter son sixième titre de champion de Suisse de LNA. Et pour prendre une revanche éclatante sur les hockeyeurs zurichois.

Du côté de la Resega, personne n'a digéré la défaite de l'an dernier en six matches. Philippe Bozon n'hésite pas à dire qu'il n'exorcisera ce revers qu'en soulevant le trophée du titre de champion de Suisse cette saison.

D'autres sont plus nuancés comme Olivier Keller. Le défenseur luganais, qui a poursuivi sa progression entamée en 2000, estime que malgré cette défaite en finale, la saison dernière avait été formidable.

«J'ai vraiment adoré la saison dernière. Bien sûr, nous avons perdu en demi-finales de la Ligue européenne et pour finir le titre de champion de Suisse, mais nous avons livré des matches extraordinaires», confie-t-il.

Lui aussi attend cependant avec impatience de pouvoir soulever le Trophée bleu du champion de Suisse. Et avec raison. N'a-t-il pas concédé deux défaites en finale avec Fribourg Gottéron contre Kloten? Et arrivé la saison dernière à Lugano, il avait échoué une troisième fois en finale.

Samedi dernier, au Hallenstadion, Olivier Keller s'est une nouvelle fois montré à son avantage. A la mi-match, alors qu'il quittait le banc des pénalités, le Genevois, parfaitement lancé par Dubé, s'est même offert le luxe d'inscrire la seconde réussite de son équipe. Un but décisif.

En fait, l'ancien défenseur de Gottéron (30 ans) poursuit sur la lancée des mondiaux de St-Pétersbourg où il fut une des révélations suisses. Il est désormais employé bien plus souvent par Jim Koleff dans les situations spéciales. Avec le Jurassien Gaëtan Voisard, il forme en effet un duo redoutable.

Mardi soir, même si le retour de Peter Andersson en défense est tout à fait plausible, Keller sera l'un des piliers de l'arrière-garde luganaise. En face, le Suédois Morgan Samuelsson pourrait bien être aligné par Larry Hurras. L'entraîneur des Lions de Zurich est condamné à tenter un coup de poker pour faire rebondir son équipe dans cette série finale.

swissinfo avec les agences


Liens

×