Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Salon des inventions Des idées folles aux implications sérieuses à Genève

Les gadgets extravagants ont fait la réputation du salon annuel des inventions à Genève. Les organisateurs semblent désormais vouloir se débarrasser de cette image, en accueillant plus d’instituts de recherche et d’universités. Ainsi, pour la première fois, l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a son stand au salon.

Quelque 725 exposants de 40 pays sont réunis à Genève cette semaine pour la 45e édition de la plus grande foire du monde dédiée aux nouvelles créations. Plus de 1000 prototypes sont exposés, tous en compétition pour être commercialisés. 

Le salon, qui se tient du 29 mars au 2 avril au centre des expositions de Palexpo, près de l’aéroport, est de plus en plus vu comme une vitrine technologique. Cette année, il y a moins de gadgets et plus d’inventions pratiques dans le domaine de la médecine, de la santé ou encore de l’énergie. 

Près de 80% des exposants représentent désormais des universités, des instituts de recherche ou des entreprises. Jean-Luc Vincent, président-fondateur du salon, tente d’expliquer cette tendance: «Aujourd’hui, il est plus coûteux de créer une invention, surtout si on veut déposer un brevet. L’époque où un inventeur faisait son prototype dans son garage est révolue.»

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.