Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Cibler le cancer au coeur de l'oeil

On sait désormais viser une tumeur dans l'oeil avec une précision de l'ordre du millimètre. (eyecancer.com)

(eyecancer.com)

Un nouveau traitement du rétinoblastome, un cancer de la rétine touchant les très jeunes enfants, a été mis au point à Lausanne.

Cette technique de radiothérapie très ciblée permet d'éviter l'ablation de l'oeil et de limiter les dégâts aux tissus sains.

Présentée comme une «première mondiale», cette nouvelle manière d’attaquer le rétinoblastome est le fruit de la collaboration entre plusieurs service du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et l'Hôpital ophtalmique Jules Gonin.

En diffusant la nouvelle mardi, les chercheurs restent toutefois prudents. Un enfant de deux ans a été traité avec succès en décembre dernier et deux autres ont bénéficié depuis de cette technique. Or, il faut un recul de deux ans pour considérer une guérison comme définitive.

Une maladie rare

Le rétinoblastome est une forme de cancer qui touche des enfants âgés de moins de 4 ans, parfois même des nouveaux-nés. Il se développe en effet à partir de cellules immatures de la rétine. Cette maladie est rare - un cas pour 20’000 naissances environ - mais elle est souvent découverte seulement après des semaines d'évolution.

Dans bien des cas, une tache blanche sur la pupille qui apparaît sous certaines conditions d’éclairage, un strabisme ou une inflammation de l’œil signalent la présence de la maladie.

Mais si celle-ci est trop avancée, la seule solution pour sauver l'enfant consiste à retirer l'oeil. Dernier traitement possible avant l'ablation, la radiothérapie impliquait jusqu'ici d'importants effets secondaires: brûlures de la peau, lésions des vaisseaux sanguins, atrophie de l'orbite et surtout apparition de tumeurs provoquées par les rayons.

Précision maximale


La technique développée par les médecins lausannois utilise la radiothérapie stéréotaxique. Elle permet de focaliser une dose élevée de rayons sur des cibles de l'ordre du millimètre. Principale difficulté: le patient doit être absolument immobile et l'irradiation doit être parfaitement reproduite chaque jour durant six semaines.

Le jeune patient doit donc être sous anesthésie générale et immobilisé à l'aide d'un système de contention sophistiqué: masque pour la tête et micro-ventouse posée sur l'oeil. L’intervention n’en demeure pas moins relativement légère. Grâce aux progrès réalisés notamment dans le domaine de l’anesthésie, le jeune patient peut quitter l’hôpital dans l’heure qui suit le traitement.

swissinfo et les agences

Faits

Le rétinoblastome est la forme la plus courante de tumeur maligne de l’œil chez l’enfant.
La maladie touche environ un enfant sur 20'000.
Elle est responsable de 5% de tous les cas de cécité.
Dans 60 à 70% des cas, elle ne touche qu’un seul œil et dans 30 à 40% des cas, elle s’attaque aux deux.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.