L'altitude est bonne pour le cœur

C'est confirmé, l'altitude est bonne pour le cœur. Selon une étude de l'Université de Zurich portant sur 1,6 million de Suisses vivant entre 259 et 1960 mètres d'altitude, le risque de mourir d'un infarctus baisse de 22% si l'on habite 1000 mètres plus haut.

Ce contenu a été publié le 28 juillet 2009 - 18:19

L'équipe de David Fäh et Matthias Bopp, de l'Institut de médecine sociale et préventive, a analysé les données de 1,64 million de personnes âgées de 40 à 84 ans provenant du recensement de 1990 et des registres de mortalité 1990-2000. Il s'est avéré que l'altitude avait un fort effet protecteur.

Le risque de mourir d'un infarctus était ainsi réduit de 22% pour 1000 mètres d'altitude en plus, celui d'attaque cérébrale fatale de 12%. Les habitants de Davos par exemple sont ainsi nettement moins exposés aux maladies cardio-vasculaires que les Bernois.

Pour ce qui est des causes, les chercheurs évoquent des facteurs climatiques. La meilleure qualité de l'air en montagne peut avoir un effet. Ou l'ensoleillement plus élevé favorisant la production de vitamine D, dont les effets bénéfiques sont connus.

Plus étonnant, l'étude a également montré que l'altitude du lieu de naissance constitue un avantage en termes de survie. L'effet protecteur persiste en partie, même si la personne a résidé en plaine ensuite. Et inversement, un lieu de naissance en plaine est un handicap pour ce qui est des maladies cardio-vasculaires.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article