Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Sion remporte sa dixième Coupe de Suisse

On ose imaginer la ferveur qui a gagné tout le Valais lundi.

(Keystone)

Le FC Sion est entré dans la légende du football en remportant la Coupe contre les Young Boys de Berne. C'est la première victoire d'un club de série inférieure.

Avec un score de 1-1 à la fin du temps réglementaire, il aura fallu aux Valaisans jouer les prolongations pour remporter la partie aux tirs au but par 5-3.

La légende continue pour le FC Sion. Lundi, au Stade de Suisse devant 30'569 spectateurs, les Valaisans ont remporté une dixième Coupe de Suisse. C'est Alberto Regazzoni qui a transformé le dernier penalty pour propulser tout le Valais au paradis.

Première formation de LNB ou de Challenge Ligue à inscrire son nom au palmarès, le FC Sion a obtenu une victoire qui lui ouvre à nouveau les portes de l'Europe et qui, surtout, ne souffre aucune discussion.

Il est vrai que les Valaisans ont évolué pendant une heure et demie en supériorité numérique. L'expulsion de Gohouri à la 31e a constitué le grand tournant de cette finale.

Un rideau tiré trop vite

Les Bernois menaient 1-0 grâce à une réussite de Varela à la 16e lorsque le transfuge de Vaduz commettait l'irréparable devant Vogt. Sur une balle en cloche, le Français retenait le Brésilien juste avant la surface. Une faute de dernier recours qui avait effectivement le poids d'un carton rouge.

A dix contre onze, les Bernois ont abandonné toute ambition dans le jeu. Ils se sont, tout d'abord, efforcés de défendre ce 1-0, puis de tenir jusqu'à la loterie des penalties.

L'entraîneur Gernot Rohr endosse une grande part de responsabilité dans cet échec. L'ancien mentor de Bordeaux et de Nice a tiré le rideau trop vite. Même en infériorité numérique, la formation de Super League aurait pu présenter un autre football.

«Je tiens à féliciter mes joueurs. Ils ont livré un match admirable, expliquait l'Allemand. L'arbitre nous a lésés. L'expulsion de Gohouri était trop sévère et la faute qui a amené l'égalisation de Sion inexistante».

Christophe Moulin a, lui, témoigné de cette audace qui fait cruellement défaut à Rohr. A la pause, l'entraîneur sédunois modifiait son dispositif avec l'introduction de Regazzoni pour évoluer en 3-5-2.

Sous la régie d'Obradovic, le meilleur homme du match, les Sédunois exerçaient une domination totale sur la partie. A la 55e, ce diable d'Obradovic égalisait sur un coup-franc magistral qu'il avait su provoquer face à Magnin.

L'échec de Joao Paulo

Les Valaisans n'affichaient toutefois pas la même emprise après l'égalisation. Ils avaient le tort de trop jouer dans les airs au lieu de miser sur un jeu court qui aurait pu désarçonner le duo Tiago/Portillo.

Dans les prolongations, la balle de match était même... bernoise avec une frappe de Hakan Yakin, introduit seulement à la 106e. Heureusement pour le FC Sion et ses 13'000 supporters, Vailati sortait le grand jeu.

Dans les tirs au but, les Young Boys étaient trahis par leur... meilleur buteur Joao Paulo qui tirait sur la transversale. En revanche, Obradovic, Di Zenzo, Crettenand, Gaspoz et, bien sûr, Regazzoni ne laissaient aucune chance à Wölfli.

«Il s'agit bien d'une loterie, avoue Christophe Moulin. Nous avions entraîné les tirs au but mercredi dernier. Regazzoni avait raté ses trois frappes. Et aujourd'hui, il m'assure qu'il se sentait capable de tirer le cinquième ! J'ai eu raison de lui faire confiance».

La crainte de Moulin

Le FC Sion n'aura guère le temps de savourer sa dixième Coupe de Suisse. Les Valaisans se déplacent, en effet, jeudi à Wolhlen avant de recevoir Wil dimanche.

«Un rythme vraiment infernal. Bertine Barberis a raison d'affirmer que l'on joue avec la santé des joueurs, souligne Christophe Moulin. Et nous n'aurons aucun droit à l'erreur avec Lucerne qui n'arrête pas de gagner et Lausanne qui est juste derrière nous».

L'entraîneur sédunois peut redouter que le prix à payer pour cette victoire en Coupe soit trop élevé. D'autant plus qu'il sera privé à Wohlen de Joao Pinto, suspendu après son expulsion de la 120e provoqué par une altercation avec Hakan Yakin, et sans doute de Vogt, touché aux adducteurs.

swissinfo et les agences

Faits

Les vainqueurs de la Coupe de Suisse depuis 1995:
2006 FC Sion
2005 FC Zurich
2004 FC Wil
2003 FC Bâle
2002 FC Bâle
2001 FC Genève Servette
2000 FC Zurich
1999 FC Lausanne-Sport
1998 FC Lausanne-Sport
1997 FC Sion
1996 FC Sion
1995 FC Sion

Fin de l'infobox

En bref

- Young Boys-Sion: 1-1 ; Résultat final: 5-3 pour Sion après penalties.

- Arbitre: Reto Rutz.

- Buts: Obradovic 0-1, Joao Paulo sur la latte 0-1, Di Zenzo 0-2, Hakan Yakin 1-2, Crettenand 1-3, Tiago 2-3, Gaspoz 2-4, Raimondi 3-4, Regazzoni 3-5.

- Expulsion de Gohouri (YB) à la 31e pour faute de dernier recours. Puis de Joao Pinto (Sion) à la 122e (voie de fait).

- Avec 30'569 spectateurs, le Stade de Suisse jouait à guichets fermés pour la Coupe de Suisse Swisscom.

- Chaque club avait reçu 11'800 billets, le solde allant aux amis, officiels et sponsors.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.