Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Des moniteurs de ski glamour pour séduire les touristes

Suisse Tourisme mise sur des atouts....physiques.

(swiss-image)

Afin de promouvoir les stations d'hiver, le tourisme suisse choisit la séduction et lance une campagne de promotion vantant le charme et les muscles des moniteurs de ski.

Les prévisions pour l'hiver à venir sont bonnes. Elles font état d'une augmentation de 3% des nuitées sur l'ensemble du pays.

Publiées mardi déjà par le SECO (Secrétariat d'Etat à l'économie), les prévisions pour l'hiver 2007/08 tablent sur une hausse globale de 3,1 % des nuitées, dont 4,5 % pour les grandes villes et 2,4 % pour l'espace alpin.

Parmi les régions alpines, la Suisse centrale devrait profiter le plus de cette croissance (+ 3,6 %), suivie par l'Oberland bernois (+ 2,8 %) et le Valais (+ 2,7 %).

Cela dit, Jürg Schmid ne perd pas le sens des réalités. Le directeur de Suisse Tourisme reste prudent. «Des restructurations sont encore nécessaires dans les régions de montagne, dit-il. La qualité des hôtels deux et trois étoiles doit notamment encore y être améliorée.»

Reste que pour l'économiste du Basel Economics (BAK) Richard Kämpf: «si des problèmes demeurent, les conditions économiques sont favorables en Suisse et les régions de montagne en bénéficient grandement en raison d'une demande accrue».

Cet optimisme ambiant a donc poussé Suisse Tourisme a mettre le paquet – un budget de 18 millions de francs – en faveur d'une campagne de promotion internationale «glamour».

Musclés et bronzés

Présentée mercredi, celle-ci se décline sur plusieurs axes: une affiche montrant un moniteur de ski au torse musclé et bronzé dans un décor de montagnes enneigées et ensoleillées, un spot publicitaire où un autre moniteur de ski tout aussi séduisant emmène dans son sillage une file interminable d'élèves, ou encore un concours pour désigner le moniteur de ski le plus séduisant.

«Les moniteurs de ski suisses sont d'importants ambassadeurs de notre pays et sont, à ce titre, assez convoités», se justifie Suisse Tourisme.

Les marchés cible sont, aux côtés de la Suisse, l'Allemagne, l'Angleterre, l'Amérique du Nord, la France, l'Italie, le Benelux, la Russie et l'Espagne.

Gares, trains, trams, places, magasins et télévisions diffuseront les cartes postales radieuses des montagnes suisses et de leurs moniteurs.

Les nouvelles technologies prennent également une place croissante dans la campagne. Ainsi, un timbre spécial de La Poste muni d'un code permet d'accéder au site de Suisse Tourisme avec un téléphone portable. Des bulletins d'enneigement interactifs et une e-brochure sont également envisagés.

Un été tout aussi réjouissant

Alors que la saison d'hiver se prépare déjà activement, c'est aussi le moment de faire le bilan de la saison d'été passée.

Pour la période allant de juin à août 2007, le tourisme suisse a enregistré une croissance de 4,3% des nuitées par rapport à l'année précédente, et ce malgré une météo plutôt défavorable.

Il s'agit du meilleur trimestre estival depuis 1992, selon les données de l'Office fédéral de la statistique (OFS). Les touristes étrangers (+ 6,5 %) ont fortement contribué à cette belle progression. Ce sont ces mêmes clients qui devraient permettre au tourisme de poursuivre son essor cet hiver et l'été prochain.

swissinfo et les agences

L'hiver en chiffres

Durant la saison d'hiver 2002/2003, 14,4 millions de nuitées ont été enregistrées en Suisse, soit 2% de moins que l'année précédente.

En 2005/2006 une augmentation de 5,6% à 15,2 millions de nuitées a été enregistrée alors qu'en 2006/2007 la progression a été de 4,2% à 15,8 millions.

La ville de Zurich est la destination la plus visitée par les touristes avec 1,1 million de nuitées; suivent Genève (840'000), Zermatt (761'000), Davos (490'000) et Saint-Moritz (461'000).

En 2006, le tourisme a généré des revenus à hauteur de 28 milliards de francs, soit un montant équivalent à 6,2% du PIB.

Selon Suisse Tourisme, le tourisme hivernale génère près de 50% du chiffre d'affaires du secteur.

Fin de l'infobox

Une première mondiale

La Poste émet le premier timbre au monde, équipé de la technologie "BeeTagg", en collaboration avec Suisse Tourisme et Swiss Snowsports. Il sera capable de délivrer des informations avec l'aide d'un téléphone mobile relié à internet.

Cette technologie se présente sous forme de code en deux dimensions qui fonctionne de façon similaire à un code-barre. Il suffit de lancer un logiciel de lecture gratuit sur son téléphone mobile, de viser le «BeeTagg» avec l'appareil photo du portable, puis de le déclencher comme pour faire une photo. Le timbre connecte alors le téléphone à un site internet déterminé.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.