Navigation

Coronavirus: les conséquences des restrictions d'entrée en Israël

Des passagers portant des masques de protection à l'aéroport de Tel Aviv, Israel. Copyright 2020 The Associated Press. All Rights Reserved.

Le coronavirus n’en finit plus d’empêcher le monde de tourner rond. Alors que sa propagation se poursuit en Europe, Israël a annoncé mercredi avoir pris des mesures drastiques afin d’endiguer une contamination à grande échelle sur son territoire. Les voyageurs en provenance de Suisse y sont placés en quarantaine.

Ce contenu a été publié le 06 mars 2020 - 15:24

Au désespoir de nombre de touristes, mais aussi de résidents et de ressortissants, les autorités israéliennes ont introduit des restrictions d’entrée pour les voyageurs en provenance des pays touchés par le coronavirus, dont la Suisse.

Les mesures

Dans son communiqué officiel, l’ambassade de Suisse en IsraëlLien externe informe que «les ressortissants non israéliens et les voyageurs non-résidents qui ont séjourné en Suisse, en Allemagne, en France, en Autriche, en Italie et dans d'autres pays concernés au cours des 14 jours précédant leur arrivée, ne seront pas autorisés à entrer en Israël, à moins de pouvoir prouver qu'ils peuvent être immédiatement mis en quarantaine dans un domicile privé».

De plus, «les citoyens israéliens ainsi que les personnes résidant en Israël qui ont séjourné dans l'un des pays susmentionnés au cours des 14 derniers jours avant leur entrée en Israël sont obligés de se mettre en quarantaine dans un domicile privé pendant 14 jours après leur entrée».

Retrouvez quotidiennement sur notre application 📱SWI plus📱 un résumé de l'actu et échangez entre vous et avec nous sur notre forum.
👉 Android http://s.swissin.fo/qprTMSlLien externe
👉 iPhone http://s.swissin.fo/sGEAtEsLien externe 

End of insertion

Les conséquences pour les Suisses de l'étranger

Joint par téléphone, Erich Bloch, délégué au Conseil de l’Organisation des Suisses de l’étranger en Israël, confirme à swissinfo.ch que les mesures mises en place ont de sérieuses conséquences. «Un mariage qui devait avoir lieu en Suisse à mi-mars va devoir être annulé. Je pense aussi à cette famille qui vient de perdre un proche à Bâle et qui ne pourra pas assister à l’enterrement». Environ 80 personnes l’ont contacté jusqu’à présent pour lui demander de l’aide. Il travaille en étroite collaboration avec le consulat de Tel Aviv qui «fait un travail remarquable».

Samedi, un vol venant de Suisse ramènera en Israël des personnes ayant reçu une autorisation d’entrée. Or «samedi c’est shabbat, tout est au point mort ici», nous dit Erich Bloch. L’association des Suisses de l’étranger en Israël a donc pris à sa charge d’organiser un bus pour ramener les gens chez eux. «Je me demande tout de même comment les autorités envisagent une quarantaine passée entre ses propres murs. Comment fait-on pour s’approvisionner en nourriture?». Une question légitime à laquelle l’association et le consulat se devront de trouver une réponse rapide.

En 2018, 20'220 Suisses vivaient en Israël, plaçant ce pays en 10ème position des destinations préférées des expatriés.

Pour l'instant, aucun Suisse se trouvant à l'étranger n'a été touché par le coronavirus, a indiqué l’OFSP. 

Les points principaux d'attention sont la Chine, l'Italie, l'Iran et la Corée du Sud, où de nombreux cas ont été enregistrés. Dans ces pays, les représentations diplomatiques et consulaires sont renforcées à distance par le DFAE. Les citoyens suisses peuvent s’adresser à toutes les représentations helvétiques à l’étranger. 

Ces derniers jours, la hotline mise en place par le OFSP a répondu à des centaines de questions de citoyens inquiets. 

End of insertion


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.