Navigation

L'édulcoration des vins devrait rester interdite en Valais

Ce contenu a été publié le 14 mai 2014 - 13:35
(Keystone-ATS)

L'édulcoration des vins AOC doit rester interdite pour la vendange 2014: tel est l'avis de l'Interprofession de la vigne et du vin du Valais (IVV) qui veut ainsi préserver la qualité et la traçabilité des crus. L'IVV invite le Conseil d'Etat à soutenir sa position.

La nouvelle ordonnance fédérale sur les boissons alcooliques entrée en vigueur le 1er janvier 2014 reprend le droit européen et admet l'édulcoration des vins. Mais l'Interprofession de la vigne et du vin du Valais ne veut pas de cette nouvelle possibilité qui ne correspond ni à sa pratique, ni à ses objectifs, indique-t-elle mercredi dans un communiqué.

L'IVV a proposé au Conseil d'Etat valaisan de conserver dans l'Ordonnance sur la vigne et le vin du Valais l'interdiction de l'édulcoration (ou sucrage) des vins. La décision du gouvernement tombera prochainement, a indiqué à l'ats Paul-André Roux, président de l'IVV, qui a bon espoir d'être entendu.

A l'avenir, il n'est pas impossible que l'IVV admette le sucrage pour certains vins non AOC. Mais cela sera discuté dans le cadre de "Viti Horizon 2010", une réflexion qui doit aboutir à la définition d'une stratégie globale pour la branche.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.