Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Tsunami: le bilan suisse de la reconstruction

(Keystone)

Un an après le tsunami qui a ravagé l'Asie du Sud, la Chaîne du Bonheur affirme que ses projets avancent bien et que l'argent à disposition sera vite utilisé.

Elle a déjà approuvé 90 projets de reconstruction pour un total de 122,3 millions de francs.

Les projets en cours d'étude s'élèvent à plus de 34 millions de francs, précise Felix Bollmann, directeur de la Chaîne du Bonheur (CB).

Selon lui, ceux-ci seront engagés d'ici la fin janvier ce qui signifie que 70% des dons reçus sera en cours d'utilisation à cette date. Au total 132 projets ont été examinés.

«Malgré la collecte record, l'argent sera dépensé plus vite que nous le pensions. Sur toutes les collectes des dernières années, jamais le travail ne s'est fait si rapidement», souligne Felix Bollmann.

Assez d'argent?

«Alors que beaucoup demandaient si nous n'avions pas trop d'argent, nous nous posons maintenant la question inverse: en aurons-nous assez au vu des demandes et des besoins?», ajoute encore le directeur de la CB.

«Les ONG ont réussi à avancer très vite, en raison de leur implantation sur le terrain et de l'énorme engagement sur place, mais nous ne sommes qu'au milieu du gué».

Au total, la Chaîne collabore avec une trentaine d'œuvres d'entraide. Après la phase d'urgence, qui a mobilisé 17% des fonds récoltés (environ 20 millions), la deuxième phase comprend la construction de villages entiers, plusieurs milliers de maisons, écoles, hôpitaux, bateaux, pêcheries, installations d'approvisionnement en eau et d'épuration, notamment.

Le système de la Chaîne du Bonheur a fait ses preuves, les projets d'aide sont mis en œuvre plus rapidement que prévu, même si toutes les difficultés ne sont pas levées. Tel est le bilan que la Chaîne du Bonheur dresse de l'action de ses organisations d'entraide partenaires un an après la catastrophe.

Reboisement et microcrédits

Près de 4500 enfants traumatisés bénéficient aussi d'un suivi psychosocial. Dans le domaine environnemental, la CB prévoit le reboisement des mangroves et la création de jardins pour permettre aux familles de vivre en autarcie.

Elle propose également des microcrédits pour la création de petites entreprises et des formations complémentaires aux personnes qui ont perdu leur travail.

Les activités se concentrent surtout au Sri Lanka (39% des fonds), en Indonésie (33%) et en Inde (25%), suivis par la Thaïlande (2%) et la Somalie (1%). Près de 400'000 francs ont aussi été dévolus au soutien des victimes suisses de la catastrophe.

Les Suisses généreux

Au 15 novembre, les dons effectivement reçus par la CB pour le tsunami s'élevaient à 225 876 000 francs. Selon une étude du Comité international des organisations de collectes de fonds, la Suisse vient largement en tête des dons privés par tête d'habitant avec 35 francs par donateur en moyenne.

Au classement des donateurs par habitant, les Suisses précèdent les Norvégiens (24,5 francs), les Suédois (18,5 francs) et les Néerlandais (16,5 francs). Les Suisses ont donné 12 fois plus que les Américains, 5 fois plus que les Autrichiens et 4 fois plus que les Français et les Allemands.

Pour assurer que l'aide arrive à bon port, et compte tenu de la corruption qui prévaut dans les régions touchées, la CB a dû faire appel à de nouveau outils de contrôle: auditeurs externes, sociétés de surveillance et équipes d'experts.

Pour mémoire, environ 2,3 millions de personnes ont été affectées d'une manière ou d'une autre par le raz de marée du 26 décembre 2004, consécutif à un séisme de 9,1 sur l'échelle de Richter au large de Sumatra. La catastrophe a aussi fait plus de 226'000 morts et 125'000 blessés.

swissinfo et les agences

En bref

- Le tsunami s'est produit le 26 décembre dernier suite à un séisme de magnitude 9 sur l'échelle ouverte de Richter, avec un épicentre situé au large de l'Ile indonésienne de Sumatra.

- Il avait entraîné un raz-de-marée qui a fait 226'000 morts et 125'000 blessés. Environ 2,3 millions de personnes ont été touchées d'une manière ou d'une autre.

- Un an après le tsunami qui a ravagé l'Asie du Sud, la Chaîne du Bohneur a déjà approuvé 90 projets de reconstruction pour un total de 122,3 millions de francs.

- L'Office fédéral de la police (fedpol) a annoncé que 107 victimes suisses ont été identifiées jusqu'ici. Cinq sont toujours portées.

- L'identification des victimes du tsunami est encore en cours. Trois spécialistes suisses sont actuellement en Thaïlande. Leur engagement durera au moins encore jusqu'à la fin de l'année.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.