Un sportif qui déclenche l'unanimité

Roger Federer collectionne les distinctions sportives de l’année. Consécrations logiques et méritées.

Ce contenu a été publié le 28 décembre 2004 - 10:15

Sa popularité et son rayonnement vont bien au-delà du cercle des amoureux du tennis. Le champion est devenu universel.

“Roger reste un homme équilibré”, estime son ancien entraîneur Peter Lundgren. «Le succès ne lui monte pas à la tête», souligne fièrement sa mère Lynette, qui fait partie de sa garde rapprochée sur le circuit, au même titre que son amie Mirka Vavrinec.

Roger Federer ne se contente pas de convaincre sur toutes les surfaces où il évolue. Il incarne aussi le prototype du champion sympa et ambassadeur idéal de tout un pays.

Les 6,35 millions de dollars de gains sur le circuit en une année (sans parler des recettes publicitaires) auraient sans doute fait tourner la tête à bien d’autres.

Un champion quasi parfait



S’exprimant avec aisance en allemand, français et anglais, il séduit son public à chacune de ses apparitions. Ne manie pas la langue de bois, ne masque pas ses émotions, laisse parler son cœur. Tient à jouer un rôle dans les tournois suisses.

Comme à Gstaad, qu’il a enfin remporté, une semaine à peine après son triomphe à Wimbledon. Et même à Bâle où, la mort dans l’âme, il a dû déclarer forfait mais a tenu à rassurer le public.

Federer est le champion quasi-parfait. Sa popularité dépasse largement les initiés et amateurs du tennis. Les récompenses pleuvent sur le sportif suisse le plus apprécié.

Qui a logiquement été sacré pour la 2e année consécutive athlète helvétique de l’année. Qui récolte un peu partout les lauriers (journaux spécialisés, BBC, jurys...) internationaux qui font de lui le meilleur sportif de l’an 2004.

swissinfo, Jonathan Hirsch

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article